Grande-Bretagne: Des migrants tentent de traverser en avion privé

Publié

Grande-BretagneDes migrants tentent de traverser en avion privé

Pour traverser la Manche, quatre Albanais clandestins n'ont pas lésiné sur les moyens, lundi.

1 / 150
Séparée de son fils de 4 ans lors de leur voyage, la maman,Bahoumou Totopa, l'a retrouvé ce lundi en Espagne grâce à l'intervention de la Cour européenne. (Lundi 13 novembre 2017)

Séparée de son fils de 4 ans lors de leur voyage, la maman,Bahoumou Totopa, l'a retrouvé ce lundi en Espagne grâce à l'intervention de la Cour européenne. (Lundi 13 novembre 2017)

AFP
L'Italie a vu débarquer plus de 70'000 migrants mineurs non accompagnés depuis 2011. Une ONG appelle à mieux les prendre en charge. (Mercredi 14 juin 2017)

L'Italie a vu débarquer plus de 70'000 migrants mineurs non accompagnés depuis 2011. Une ONG appelle à mieux les prendre en charge. (Mercredi 14 juin 2017)

Keystone
La Commission européenne lance des procédures contre la Pologne, la Hongrie et la République tchèque pour ne pas vouloir accueillir des demandeurs d'asile depuis l'Italie et la Grèce. (13 juin 2017)

La Commission européenne lance des procédures contre la Pologne, la Hongrie et la République tchèque pour ne pas vouloir accueillir des demandeurs d'asile depuis l'Italie et la Grèce. (13 juin 2017)

AFP

Des migrants, quatre Albanais, ont tenté de rejoindre la Grande-Bretagne à bord d'un avion privé, une première, mais ont été interpellés lundi sur le tarmac d'un aérodrome du nord de la France, a-t-on appris mardi de source judiciaire.

Au moment où les interpellations ont eu lieu, le pilote était aux commandes de l'appareil, sur la piste de l'aérodrome de Marck, non loin du port de Calais où convergent des milliers de migrants désireux de traverser la Manche, par tous les moyens.

Le pilote du petit avion ainsi que deux passeurs, tous de nationalité britannique, ont également été interpellés. Placés en garde à vue, ils sont passibles du délit d'«aide à la circulation d'étrangers en situation irrégulière en bande organisée», a déclaré le procureur adjoint de Boulogne-sur-Mer (Nord), Philippe Sabatier.

Une première

Deux des migrants, un homme et une femme, vont pour leur part être placés dans un centre de rétention administrative, selon le parquet. Les enquêteurs ont en revanche «perdu la trace» des deux autres Albanais, une mère et son enfant, qui avaient été dirigés vers un hôpital voisin.

«Il est trop tôt pour connaître le profil du pilote, les enquêteurs sont dans l'attente des renseignements que leur communiqueront les autorités britanniques», a fait savoir le parquet. «C'est la première fois que le parquet de Boulogne est saisi d'une tentative de passage de migrants par voie aérienne», a-t-il souligné.

(AFP)

Ton opinion