Des militants climatiques ont bloqué l’autoroute à Lausanne

Actualisé

VaudLes bloqueurs de l’autoroute ont été relâchés

Les six militants climatiques interpellés ce matin après avoir paralysé l’A1 à la Maladière ont été libérés à midi.

par
Michel Pralong
1 / 16
Les manifestants ont bloqué le pont du Mont- Blanc à Genève le jeudi 14 avril.

Les manifestants ont bloqué le pont du Mont- Blanc à Genève le jeudi 14 avril.

Renovate Switzerland
Ils ont commencé leur action vers 7h30.

Ils ont commencé leur action vers 7h30.

Renovate Switzerland
La police est rapidement arrivée sur place.

La police est rapidement arrivée sur place.

Renovate Switzerland

Ce lundi matin peu avant 8 heures, des militants climatiques du mouvement Renovate Switzerland ont bloqué l’autoroute A1. Profitant des habituels bouchons des heures de pointe, quatre personnes ont pénétré sur l’autoroute juste avant la sortie de la Maladière au sud de Lausanne. Elles se sont assises en travers des voies, tenant des banderoles portant le nom de leur association. D’autres militants distribuaient des flyers aux automobilistes et certains étaient présents pour éviter que la situation ne dégénère avec d’éventuels conducteurs en colère.

«Mais tout semble s’être bien passé», nous dit un porte-parole de Renovate Switzerland. L’action a duré moins d’une demi-heure, la police interpellant les manifestants vers 8 h 15, selon 20minutes.ch. Les militants avaient d’ailleurs averti les automobilistes que leur action ne durerait pas longtemps. Suite à ce blocage, six personnes ont été embarquées par les forces de l’ordre. La circulation a pu reprendre. Le retard occasionné est de l’ordre d’une vingtaine de minutes. Le mouvement a annoncé par la suite que tous les militants interpellés avaient été relâchés à midi. La police cantonale a informé que les six seraient dénoncés.

Rénover les bâtiments mal isolés

Renovate Switzerland avait averti vendredi dernier lancer dès lundi une campagne de résistance civile, sans préciser le lieu de l’action, pour protester contre l’inaction des autorités suisses face au réchauffement climatique. «Nous demandons que le Conseil fédéral présente en quatre mois un plan d’action national pour permettre aux cantons de rénover, d’ici à 2040, le million de maisons qui nécessite une isolation d’urgence».

Telle est la demande formulée par les militants, qui précisent vouloir que «les subventions à la rénovation soient quintuplées pour les porter à 1 milliard par an, avec un programme pour protéger les locataires des hausses de loyer d’ici à 2025». Renovate veut également que 100’000 travailleurs supplémentaires soient formés dans le secteur du bâtiment.

Première action en Suisse

D’autres actions devraient être menées dans tout le pays dans les semaines et mois à venir. Renovate Switzerland est la branche suisse récemment crée d’un mouvement international qui existe dans huit autres pays, dont le Canada, la France et l’Allemagne. Depuis le 27 mars, des autoroutes sont bloquées sur ces territoires, pour demander des mesures urgentes face au réchauffement. Les mouvements nationaux ont des noms différents, comme «Dernière Rénovation» en France, «Just Stop Oil» au Royaume-Uni ou «Declare Emergency» aux États-Unis.

Ce blocage de l’A1 est la première action en Suisse de «Renovate Switzerland» qui, le 19 mars dernier, avait écrit une lettre à la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga avertissant que «dès que nos demandes recevront une réponse substantielle, nous nous retirerons de la route».

Ton opinion

62 commentaires