Actualisé 15.03.2019 à 18:22

SuisseDes milliers de jeunes dans la rue pour le climat

Ils étaient des milliers de jeunes à défiler dans les villes de Suisse romande, de Suisse alémanique et au Tessin en faveur du climat.

Plusieurs milliers de jeunes en formation, 10'000 selon la police, ont ressorti leurs sifflets et sillonné les rues de Lausanne, Genève, Sion ou encore Delémont, Fribourg ou Bellinzone ce vendredi en faveur du climat. Troisième mobilisation sur cette thématique cette année, c'est la deuxième qui se tient un jour de semaine.

Désireux de rappeler aux politiques et à la population qu'ils veulent une action rapide en faveur de l'environnement, ces jeunes ont quitté leurs salles de cours et lieux d'apprentissage pour se retrouver à 10h30 devant la gare. Sous un ciel menaçant, ils ont entamé un cortège qui traverse le centre-ville.

Sur leurs pancartes, on pouvait notamment lire: «Sans planète, on aura l'air con», «Décroissance = dernière chance» ou «Tu pollues ? T'es pas réélu». En choeur, ils ont répété «Politique t'es foutue, la jeunesse est dans la rue» ou encore «On est plus chaud, plus chaud que le climat.»

Mains rouges au Credit Suisse

Le rassemblement s'est déroulé dans une ambiance bon enfant. Deux actions de petite envergure ont cependant eu lieu. Arrivés à la hauteur d'une succursale de Credit Suisse à Lausanne, une poignée de manifestants ont ainsi peint des mains en rouge sur les murs. Une personne a été identifiée, précise la police lausannoise.

Des jeunes sont par ailleurs entrés dans le bâtiment des Retraites populaires. «Entre 30 et 50 personnes», poursuit la police. «Une fois à l'intérieur, elles ont scandé des slogans anticapitalistes puis la majorité d'entre elles sont reparties». Vers 13h30, certaines étaient encore sur place.

A Genève et à Sion

A Genève, environ 5000 personnes selon la police, dont une grande majorité d'adolescents ont défilé dans les rues, vendredi après-midi et demandé des mesures concrètes en faveur du climat.

Environ 1200 personnes ont marché pour le climat vendredi en fin d'après-midi à Sion. Face à la tolérance zéro instaurée par le département de la formation, les jeunes ont manifesté en dehors des heures de cours.

Incursion à UBS à Delémont

Plusieurs manifestants ont occupé durant cinq minutes le hall d'entrée de la succursale delémontaine de l'UBS avant de le quitter. Il n'y a eu aucun acte de vandalisme. «Notre action se voulait pacifique», a expliqué une porte-parole du mouvement. Ils accusent la grande banque d'investir dans les énergies fossiles.

Neuchâtel et Fribourg

Près de 2000 manifestants ont défilé également à Neuchâtel pour manifester leurs préoccupations face à l'état de la planète. Partis à 11h30 de l'Université, les jeunes ont ensuite marché jusqu'à la Place des Halles. Le groupe neuchâtelois de la grève du climat a par ailleurs déposé mercredi à la Chancellerie d'Etat une motion populaire intitulée «Agissez pour un avenir viable et juste!». Le texte a recueilli un millier de signatures.

Une partie de la jeunesse fribourgeoise s'est une nouvelle fois mobilisée. Etudiants, collégiens, apprentis étaient quelque 2000 à se rassembler sur l'emblématique place Georges-Python à Fribourg. Les organisateurs ont dressé des stands thématiques à l'intérieur, devant la salle du Grand Conseil.

A Bienne, plus de 500 personnes ont bravé la pluie et le vent pour manifester. De nombreux écoliers ont participé au cortège qui a traversé le centre-ville. Comme lors de la précédente manifestation, ils ont accusé le monde politique de faire preuve de passivité.

Au Tessin aussi

Environ 4500 jeunes Tessinois ont aussi manifesté à Bellinzone. Venus de tout le canton, ils ont défilé dans les rues du chef-lieu jusqu'au siège du gouvernement, où ils ont remis une pétition à la Chancellerie. Ils demandent au Grand Conseil d'agir rapidement en vue de la gratuité des transports publics pour les jeunes notamment.

Outre-Sarine aussi

Des milliers de personnes ont battu le pavé vendredi en Suisse alémanique pour réclamer une meilleure protection du climat. Elles étaient 12'000 à Zurich (selon les organisateurs), 8000 à Berne, 2000 à Bâle, 1500 à Lucerne, mais aussi 200 à Aarau et à Baden (AG) et 100 à 150 à Soleure et à Olten (SO).

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!