Publié

Sao PauloDes milliers de sans-abri manifestent contre le Mondial

Plusieurs milliers de membres du Mouvement des travailleurs sans-abri (MTST) ont manifesté contre la pénurie de logements et le montant des dépenses pour la Coupe du monde de football.

1 / 27
La police militaire de Rio a empêché dimanche soir quelque 200 manifestants, dont des Blacks Bloc masqués, de s'approcher du stade Maracana.

La police militaire de Rio a empêché dimanche soir quelque 200 manifestants, dont des Blacks Bloc masqués, de s'approcher du stade Maracana.

Keystone
La police militaire de Rio a empêché dimanche soir quelque 200 manifestants, dont des Blacks Bloc masqués, de s'approcher du stade Maracana.

La police militaire de Rio a empêché dimanche soir quelque 200 manifestants, dont des Blacks Bloc masqués, de s'approcher du stade Maracana.

AFP
Des manifestants ont été dispersés au gaz lacrymogène à Sao Paulo le jour d'ouverture du Mondial (12 juin 2014).

Des manifestants ont été dispersés au gaz lacrymogène à Sao Paulo le jour d'ouverture du Mondial (12 juin 2014).

Reuters

A Sao Paulo, au Brésil, des milliers de sans-abri ont manifesté contre la Coupe du monde de football.

Les manifestants étaient au nombre de 15'000 selon la police militaire, et plus de 30'000 selon les organisateurs.

«Nous sommes ici contre la Coupe. Contre les dépenses énormes en faveur du Mondial alors que nous n'avons ni logement, ni santé, ni rien», a déclaré au début de la manifestation Luiz Giovani, membre du MTST.

Le défilé, ponctué de banderoles demandant de meilleures conditions de vie et de meilleurs services publics, s'est déroulé de manière pacifique. De nombreuses pancartes critiquaient aussi la Coupe du monde: «FIFA rentre chez toi», «Il n'y aura pas de coupe»...

Grève des chauffeurs de bus

Cette manifestation fait suite à une grève des chauffeurs de bus de mardi à mercredi qui a touché plus d'un million d'usagers.

Cet arrêt de travail avait coïncidé avec une grève de 24 heures de la police civile en charge des enquêtes criminelles.

La mégapole du Brésil, qui compte 20 millions d'habitants avec la banlieue, abritera le match inaugural de la Coupe du monde le 12 juin. La compétition s'achèvera le 13 juillet.

Les dernières semaines ont été marquées dans tout le pays par des grèves de policiers, professeurs, chauffeurs de bus et agents de sécurité de banques.

A Sao Paulo, les employés du métro se réuniront la semaine prochaine pour décider d'une éventuelle grève qui pourrait affecter des millions d'usagers.

(AFP)

Ton opinion