Des millions d’abeilles meurent de faim sur un tarmac d’aéroport
Publié

États-UnisDes millions d’abeilles meurent de faim sur un tarmac d’aéroport

Un transport de 5 millions d’abeilles de la Californie en Alaska a viré au désastre total.

par
R.M.
Suite à une série de couacs et d’erreurs humaines, des millions d’abeilles sont mortes à Atlanta.

Suite à une série de couacs et d’erreurs humaines, des millions d’abeilles sont mortes à Atlanta.

Getty Images

Une tragédie environnementale a eu lieu fin avril aux États-Unis. 5 millions d’abeilles devaient être menées de Californie en Alaska, pour aider à la pollinisation de la région. Elles ne sont jamais arrivées à destination et sont mortes sur un tarmac, à cause d’une série de couacs logistiques et d’erreurs humaines.

Les abeilles avaient été installées dans quelque 200 caisses à Sacramento. Elles devaient s’envoler pour Anchorage via Seattle. Là, attendues par plus de 300 apiculteurs, elles devaient favoriser la pollinisation pour les pommes, myrtilles, oranges ou amandes, relate le «New York Times».

En charge du transport, la compagnie Delta Air Line a cependant déclaré que le chargement ne rentrait pas dans l’appareil prévu. Les abeilles ont donc été installées dans un avion pour Atlanta. Mais là encore, la compagnie a indiqué qu’elle ne pouvait pas assurer la sécurité de la cargaison sur la correspondance prévue. Il fallait attendre un jour de plus.

Près de 30 degrés

Sarah McElrea, qui avait acheté les abeilles, s’est alors assurée qu’elles soient placées au frais, dans une glacière. Ce qui a été fait. Mais un temps seulement. Apparemment pour éviter qu’elles ne s’échappent, il a été décidé de les placer sur le tarmac, où le thermomètre flirtait avec les 30 degrés.

Sentant probablement le drame arriver, l’acheteuse des abeilles a demandé à une association locale d’apiculteurs d’aller s’assurer de leur santé. Sur place, un homme n’a pu que constater les dégâts. Plus d’un million d’abeilles étaient déjà mortes, selon son estimation. De chaud mais aussi de faim: les caisses avaient été placées à l’envers, empêchant les abeilles d’accéder à leur nourriture…

Il a été décidé de donner en urgence les abeilles survivantes à des apiculteurs locaux. Mais des heures se sont encore passées avant qu’ils n’arrivent, avec des abeilles continuant de mourir en masse. Au final, une minorité d’entre elles ont survécu.

Depuis ce désastre, Delta a assuré avoir «engagé les équipes internes appropriées pour prendre des mesures immédiates afin d’éviter que des événements de cette nature ne se reproduisent à l’avenir».

Votre opinion