Coronavirus - Des millions d’Américains renoncent à la deuxième dose
Publié

CoronavirusDes millions d’Américains renoncent à la deuxième dose

Un phénomène inquiétant et croissant de vaccination non complète est pointé du doigt aux États-Unis.

par
R.M.
5 millions d’Américains éligibles pour une seconde injection ne l’ont pas eue.

5 millions d’Américains éligibles pour une seconde injection ne l’ont pas eue.

iStock

Des millions d’Américains n’ont pas reçu leur deuxième dose de vaccin contre le coronavirus. Ils sont plus de 5 millions dans ce cas, révèle le «New York Times», soit près de 8% de celles et ceux qui ont reçu une première dose des vaccins de Pfizer ou Moderna et étaient éligibles pour une seconde injection.

Deux raisons expliquent ce phénomène. D’abord des problèmes de fourniture et d’organisation, avec des vaccins pas livrés aux lieux de vaccination. Mais aussi de «mauvais» vaccins: de nombreuses pharmacies ont dû annuler un rendez-vous car elles n’avaient plus le même vaccin que celui inoculé lors de la première dose, or elles n’injectent pas du Moderna suite à une première dose de Pfizer ou l’inverse.

Plus inquiétant, des millions d’Américains ont volontairement renoncé à la deuxième dose. Car ils craignent des effets secondaires plus importants ou parce qu’ils se sentent suffisamment protégés, explique le quotidien américain. Ou ils renoncent car les rendez-vous ou lieux de vaccination sont peu compatibles avec leurs horaires de travail.

Ce constat inquiète les spécialistes, explique le «New York Times». Car même si une seule dose offre une protection, elle n’est que partielle et on ne sait pas clairement combien de temps elle dure. Ceux qui se contentent d’une seule dose pourraient aussi être davantage exposés à certains variants.

Face à ce phénomène certains états ont réagi. Ainsi les autorités sanitaires de lArkansas et de lIllinois relancent les personnes concernées, les contactant par SMS, mail ou courrier. Quant à la Caroline du Sud elle a alloué plusieurs milliers de doses spécifiquement aux personnes en retard pour leur deuxième injection.

Votre opinion