Première: Des minichiens pour l'armée
Publié

PremièreDes minichiens pour l'armée

Deux border terriers pourraient prochainement servir sous les drapeaux. Même s’ils n’ont pas vraiment l’esprit militaire.

par
Pascale Bieri
1 / 19
Le chien repart fièrement avec une pochette remplie de cervelas qu'il ramène à son maître.

Le chien repart fièrement avec une pochette remplie de cervelas qu'il ramène à son maître.

LAURENT CROTTET
«Travailler avec de tels chiens est une totale remise en question», Stefan Brotschi, adjudant sous-officier

«Travailler avec de tels chiens est une totale remise en question», Stefan Brotschi, adjudant sous-officier

LAURENT CROTTET
L'éleveur des deux borders terriers envoie «Wanko» rechercher l'adjudant David Huber, caché dans les décombres.

L'éleveur des deux borders terriers envoie «Wanko» rechercher l'adjudant David Huber, caché dans les décombres.

LAURENT CROTTET

Une maison dont le plafond s’est effondré, au milieu d’un champ de ruines. «Wotan», un jeune border terrier, s’engouffre par un trou, escalade les gravats, puis disparaît. Quelques secondes plus tard des aboiements retentissent. Légers, tout d’abord, puis plus forts et joyeux. Il vient de retrouver l’adjudant David Huber, responsable de l’achat des chiens pour l’armée suisse. «Bravooo!» «Super!» «Tip Tooop», exulte alors celui-ci pour féliciter et encourager l’animal. Quelques instants, plus tard, c’est au tour de «Wanko» de répéter l’opération… avec un peu plus d’hésitations.

Votre opinion