Hockey sur glace – Des nouveaux actionnaires et des ambitions à Martigny
Publié

Hockey sur glaceDes nouveaux actionnaires et des ambitions à Martigny

Trois actionnaires de la région ont rejoint Patrick Polli à la tête du HCV afin d’en renforcer sa stabilité. Le club a des vues sur la Swiss League.

par
Ruben Steiger
Bernard Pillet, François Pellisier et Frédéric Crettex sont les trois nouveaux actionnaires du HCV

Bernard Pillet, François Pellisier et Frédéric Crettex sont les trois nouveaux actionnaires du HCV

HCV Martigny

Le HCV a tenu mardi une conférence de presse pour présenter ses nouveaux actionnaires, le développement futur du club, les ambitions de sa première équipe et le projet de nouvelle patinoire. Pour rappel, le HCV est l’entité qui englobe le HCV Martigny (MySports League), le HCV Sion (1e ligue), le HCV Nendaz et Verbier (tous deux en 3e ligue) ainsi que le mouvement junior HCV Futur.

Depuis la création du HCV, Patrick Polli était le seul capitaine à bord. Cette époque est désormais révolue avec l’arrivée de trois nouvelles têtes de la région dans l’actionnariat: Bernard Pillet, François Pellissier et Frédéric Crettex.

Augmenter la dimension du club

L’arrivée des nouveaux actionnaires a pour objectif de renforcer la stabilité de l’organisation sur le long terme, d’augmenter sa dimension et de développer de nouveaux secteurs. «Dans cette optique, l’arrivée de François Pellissier, actuel responsable du mouvement junior, va permettre de consolider les liens et les synergies entre les équipes adultes et juniors» a précisé le directeur sportif Nicolas Burdet.

L’augmentation de la capacité financière de la société est également un point central. L’entité, ne voulant surtout pas être soutenue par un mécène afin de ne pas revivre les péripéties du passé, souhaite attirer de nouveaux petits sponsors à travers les réseaux professionnels des trois nouveaux actionnaires.

«Bien que le club soit dans une situation pérenne à l’heure actuelle, la porte est ouverte si de nouvelles personnes veulent entrer dans l’actionnariat», a déclaré Patrick Polli. En effet, laccroissement des finances est un sujet important pour les futurs objectifs sportifs du HCV Martigny.

Candidat à la Swiss League

Les dirigeants ont confirmé avoir déposé un dossier de candidature pour la promotion à l’échelon supérieur. Cependant, ils attendent des précisions concernant le développement sportif et la vision future de la Swiss League qui, on le rappelle, souhaite devenir plus indépendante de sa grande sœur.

«La part des droits TV et les montants de sponsoring doivent encore être définis par la Swiss League, nous attendons des précisions à ce sujet», a expliqué Nicolas Burdet.

Sportivement, la promotion sera facilitée cette saison à la suite du retrait de l’EVZ Academy et une probable promotion du champion de SL en NL. La 2e division ne peut pas se permettre d’avoir uniquement neuf équipes, c’est pourquoi il y aura certainement deux promus à la fin de cette saison parmi les quatre candidats à la montée (Bâle, Arosa, Coire et Martigny).

Critères de promotion en Swiss League

La Swiss League et la MySports League se sont mis d’accord sur le système de promotion et sur le nombre maximal de promus. Celui-ci est de deux, pour ne pas vider la MSL à court terme.

- Les deux finalistes sont promus en Swiss League s’ils sont candidats et que leur dossier a été accepté.

- Si un seul finaliste est candidat et que son dossier a été accepté, il est automatiquement promu.

- Si aucun des candidats est en finale, on repêche un demi-finaliste sur la base du classement de la saison régulière.

En ce qui concerne le budget en cas de promotion, les dirigeants n’ont articulé aucun chiffre puisqu’ils sont en attente d’informations de la part de la ligue. «Nous aurons un petit budget pour la ligue», ont-ils tout même exprimé. «Notre volonté sera d’intégrer les jeunes du mouvement junior et de rapatrier des joueurs originaires de la région. Nous compterons aussi sur les prêts de jeunes talents appartenant à des clubs romands de National League», a complété le directeur sportif.

Cette politique a déjà été mise en place cette saison avec notamment l’intégration progressive de Ziyad Boukamel et Angel Fernandez, deux défenseurs formés au HCV Futur, dans l’équipe fanion.

La nouvelle patinoire

Dernier thème abordé: la nouvelle patinoire qui devrait fleurir à Martigny à l’horizon 2024-2025. Afin de se développer, cette construction est primordiale. «Nos besoins sont les suivants: disposer de deux surfaces de glace, d’une salle de fitness, d’une salle de soins, de restaurants et de places suffisantes pour les spectateurs», ont détaillé les dirigeants martignerains. C’est sur ce dernier point en particulier que les discussions se portent.

En effet, comme l’évoquait il y a quelques semaines Le Nouvelliste, la Ville de Martigny souhaite construire une patinoire avec une capacité de 1500 places. De son côté, le HCV souhaiterait une patinoire plus spacieuse dans l’optique des derbys valaisans et romands en SL. Les deux parties vont se rencontrer à la fin du mois de janvier pour trouver une entente sur ce projet.

Votre opinion