09.10.2013 à 14:32

JaponDes ouvriers de Fukushima aspergés d'eau radioactive

Six ouvriers de la centrale accidentée de Fukushima, au Japon, ont été exposés à une fuite d'eau radioactive, a annoncé l'opérateur du complexe atomique accidenté, Tokyo Electric Power (Tepco).

Des ouvriers de la centrale de Fukushima ont été accidentellement aspergés d'eau contaminée.

Des ouvriers de la centrale de Fukushima ont été accidentellement aspergés d'eau contaminée.

AFP

Les ouvriers ont été aspergés, mais pas sur le visage, par de l'eau contaminée lorsqu'ils ont accidentellement déboîté une canalisation d'un système de désalinisation, a précisé Tepco.

La canalisation a été rapidement remise en place et la fuite arrêtée en moins d'une heure, a affirmé une porte-parole de la compagnie selon laquelle «il y a peu de probabilité qu'ils aient avalé de cette eau». «Plusieurs tonnes» d'eau ont fui, mais sont restées dans l'enceinte de la centrale, a précisé le porte-parole.

Cet incident est le dernier d'une longue série de problèmes de fuites d'eau radioactive sur le site dévasté en mars 2011 par un tsunami géant.

Longue liste d'incidents

Une pompe du système de refroidissement d'un réacteur de cette centrale, Fukushima Daiichi (220 km au nord-est de Tokyo), a été arrêtée temporairement lundi à cause d'une erreur de manipulation électrique,

En août dernier, une grosse fuite de 300 m3 d'eau très radioactive s'était déjà produite sur un réservoir de 1000 m3 mal assemblé. L'incident, qualifié de «grave», avait dégénéré en crise, obligeant Tepco à affecter des moyens supplémentaires pour contrôler quelque 300 citernes du même type.

Le site regorge d'eau radioactive, en partie stockée dans un millier de réservoirs de divers types ou accumulée dans les sous-sols du site. Depuis plus de deux ans, Tepco se débat avec ce liquide dont la quantité augmente de jour en jour, et essuie de nombreuses critiques.

Une mission de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) est précisément attendue au Japon le 14 octobre pour une semaine d'inspection des travaux d'assainissement autour du site ravagé.

1 / 73
Les travaux de décontamination des sols entrepris après l'accident nucléaire de Fukushima au Japon, essentiellement par décapage, ont permis de réduire de 80% les concentrations de césium radioactif. (Jeudi 12 décembre 2019)

Les travaux de décontamination des sols entrepris après l'accident nucléaire de Fukushima au Japon, essentiellement par décapage, ont permis de réduire de 80% les concentrations de césium radioactif. (Jeudi 12 décembre 2019)

Keystone
L'autorité japonaise de régulation nucléaire a estimé techniquement conformes aux nouvelles normes deux réacteurs nucléaires de la compagnie Tepco, une première pour cet opérateur considéré comme responsable de l'accident de Fukushima. (4 octobre 2017)

L'autorité japonaise de régulation nucléaire a estimé techniquement conformes aux nouvelles normes deux réacteurs nucléaires de la compagnie Tepco, une première pour cet opérateur considéré comme responsable de l'accident de Fukushima. (4 octobre 2017)

archive/photo d'illustration, Keystone
L'opérateur de la centrale accidentée de Fukushima, au nord-est du Japon, a commencé mardi à geler le dernier tronçon d'un mur de glace souterrain de 1,5 km. Il est destiné à empêcher la contamination radioactive des flux d'eau. (Mardi 22 août 2017)

L'opérateur de la centrale accidentée de Fukushima, au nord-est du Japon, a commencé mardi à geler le dernier tronçon d'un mur de glace souterrain de 1,5 km. Il est destiné à empêcher la contamination radioactive des flux d'eau. (Mardi 22 août 2017)

AFP
(ats/afp)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!