04.03.2014 à 16:36

MécontentementDes paris sur le procès Pistorius font scandale

En Grande-Bretagne, plus de 100'000 personnes ont signé une pétition réclamant le retrait d'une publicité jugée «offensante» qui appelle à faire des paris sur le verdict dans le procès Pistorius pour le meurtre de sa petite amie.

La publicité de la maison de paris Paddy Power.

La publicité de la maison de paris Paddy Power.

Capture d'écran Paddy Power

Le mécontentement est vif en Grande-Bretagne depuis qu'une maison de paris a publié une publicité dans le presse pour parier sur l'issue du procès Pistorius.

Sur la publicité, publiée dans la presse britannique et irlandaise, figure une statuette des Oscars, dont le visage a été remplacé par celui de l'athlète. «Il est venu le temps de l'Oscar. Gagnez de l'argent s'il sort libre. Nous vous rembourserons tous les paris perdus dans le procès d'Oscar Pistorius s'il est déclaré innocent», peut-on lire sur la publicité de la maison irlandaise de paris Paddy Power.

Le lancement de cette campagne a coïncidé avec la cérémonie des Oscars, les récompenses du cinéma américain, qui avait lieu dimanche à Los Angeles, et le début, lundi à Pretoria, du procès d'Oscar Pistorius.

Le sportif est accusé d'avoir assassiné sa compagne, Reeva Steenkamp, en février 2013 en Afrique du Sud.

Des militants contre la violence conjugale se sont indignés de cette campagne publicitaire et ont lancé une pétition demandant à Paddy Power de ne plus accepter de paris sur le procès. Mardi à la mi-journée, 105'000 personnes avaient signé la pétition en ligne.

«La mort brutale d'une femme entre les mains de son partenaire ne relève ni du sport ni du divertissement, et profiter de cette occasion pour gagner de l'argent est un acte ignoble et offensant que toute personne dotée d'un minimum de dignité humaine devrait rejeter», peut-on lire sur la pétition lancée sur le site change.org.

L'agence britannique de régulation de la publicité a elle reçu 46 plaintes relatives à cette campagne.

Paddy Power s'est défendu, en campant sur sa position: «Nous ne prévoyons pas de retirer ce pari et cette publicité. Il n'y a rien de nouveau à parier sur l'issue d'un procès suivi avec avidité par le public. Comme les sondages, nos paris reflètent cet intérêt», a déclaré une porte-parole de la société.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!