Publié

Loi bafouéeDes policiers genevois acceptent des faveurs et des ristournes

Des agents bénéficient de la générosité d’une entreprise de dépannage sous contrat avec la police cantonale. La loi l’interdit.

par
Fabiano Citroni
L’entreprise Auto-Secours, basée aux Eaux-Vives, aime «soigner» les policiers.

L’entreprise Auto-Secours, basée aux Eaux-Vives, aime «soigner» les policiers.

Yvain Genevay

La loi, explicite, précise qu’un policier ne peut pas accepter de cadeaux ou de ristournes. Des agents genevois semblent l’avoir oublié. Selon notre enquête, ils bénéficient de la générosité de l’entreprise de dépannage Auto-Secours. Le patron de cette société pourrait être soupçonné de commettre un acte de corruption. Les policiers ne sont pas mieux lotis. Accepter des avantages personnels peut conduire au licenciement.

Votre opinion