Actualisé 20.01.2017 à 06:51

JouetsDes poupées effrayantes

La figurine d’Emma Watson dévoilée récemment par Disney est choquante de laideur. Mais n’est pas la seule. Tour d’horizon.

par
Trinidad Barleycorn
1 / 14
Avec son immense front, ses cheveux posés comme un toupet et ses traits masculins, la poupée Disney de l'actrice qui joue Belle dans le remake de «La Belle et la Bête», attendu en mars, a horrifié les fans la semaine dernière.

Avec son immense front, ses cheveux posés comme un toupet et ses traits masculins, la poupée Disney de l'actrice qui joue Belle dans le remake de «La Belle et la Bête», attendu en mars, a horrifié les fans la semaine dernière.

Disney
Avec son immense front, ses cheveux posés comme un toupet et ses traits masculins, la poupée Disney de l'actrice qui joue Belle dans le remake de «La Belle et la Bête», attendu en mars, a horrifié les fans la semaine dernière.

Avec son immense front, ses cheveux posés comme un toupet et ses traits masculins, la poupée Disney de l'actrice qui joue Belle dans le remake de «La Belle et la Bête», attendu en mars, a horrifié les fans la semaine dernière.

DR
Polie, la Québécoise avait pris la pose en octobre, avec cette poupée de Magia 2000 censée lui ressembler qu'un représentant de la société lui avait offerte après son concert. Provoquant la colère de son manager, Aldo Giampaolo, qui jugeait l'objet «horrible»: «Si j'avais été dans les loges, il n'y aurait pas eu cette photo.»

Polie, la Québécoise avait pris la pose en octobre, avec cette poupée de Magia 2000 censée lui ressembler qu'un représentant de la société lui avait offerte après son concert. Provoquant la colère de son manager, Aldo Giampaolo, qui jugeait l'objet «horrible»: «Si j'avais été dans les loges, il n'y aurait pas eu cette photo.»

Ethan MillerGetty/AFP

Avoir une poupée à son effigie, c’est la consécration: Marilyn Monroe, Audrey Hepburn ou Elizabeth Taylor avaient déjà les leurs en vente dans les magasins. Depuis, les sociétés spécialisées, Mattel en tête, surfent sur ce bon filon, multipliant les poupées de stars au gré des sorties de leurs films ou albums.

Or, la semaine dernière, une énième poupée d’Emma Watson, version «La Belle et la Bête» a provoqué un tollé: la superbe actrice s’est muée en Bête dans sa version miniature signée Disney, les tempes dégarnies, le visage déformé. Est-ce vraiment ainsi que le concepteur du jouet la voit? L’affront a agité les réseaux sociaux. Mais les intéressés n’ont pas pipé mot.

La poupée d’Emma Watson ne va pas se sentir seule au rayon des jouets ingrats: la beauté d’Angelina Jolie a rarement été rendue à l’identique. Megan Fox ressemble à une armoire à glace dans sa version poupée de «Transformers 2». Quant aux sœurs Middleton, Catherine et Pippa, Herobuilders les avait représentées avec des épaules de bodybuilders.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!