Publié

JusticeDes prisonniers dangereux pourraient être relâchés

Condamnés à partir de 2007, ils doivent être rejugés.

par
Le Matin Dimanche

Des centaines de prisonniers dangereux, huit cents environ, condamnés entre 2007 et aujourd’hui à un «article 59» vont repasser devant le juge d’ici à 2018. Destiné aux crimes violents et/ou sexuels, cet article récent implique le suivi d’une thérapie en prison et une réévaluation au bout de 5 ans de traitement. Un juge décide après ce laps de temps d’un internement à vie, d’une nouvelle période de 5 ans de soins en prison, ou d’une libération.

Votre opinion