Publié

Politique et religionDes proches du pape critiquent Trump

Un article paru dans la revue semi-officielle du Saint-Siège s'inquiète de la politisation du religieux au sein de l'administration Trump.

par
Catherine Cochard

Deux proches du pape François critiquent la politique de Trump dans l'édition de la Civiltà Cattolica, la revue semi-officielle du Vatican, parue le troisième samedi de juillet. Les auteurs de l'article en question montrent comment les politiciens US, soit les exemples de Bush et Trump, usent du religieux pour opposer le Bien et le Mal de façon simpliste. Pour les démagogues, les ennemis sont des «démons» et les écologistes «des opposants à la foi chrétienne» puisqu'ils «soumettent la volonté divine à la science».

«Les signes de l'Apocalypse»

Pour les auteurs, l'administration Trump - sous influence - considère «les signes du changement climatique comme ceux de l'Apocalypse». Les conservateurs catholiques américains, qui soutiennent Trump, se préparent à «la lutte finale entre le Bien et le Mal, Dieu et Satan». «Le fondamentalisme n'est pas le produit de l’expérience religieuse,mais une conception pauvre et instrumentale de cette expérience», dit l'article. Et de conclure en rappelant que «pour le chrétien, le seul fil barbelé qui existe est celui de la couronne d’épines que le Christ porte sur la tête».

Le pape n'a pas fait interdire le texte, paru peu de temps après la visite en mai de Donald Trump au Vatican. Cet article montre le clivage qui existe entre la manière qu'a le pape de considérer la religion et celle des conservateurs catholiques américains. Les conservateurs US s'inquiètent du manque d'intérêt montré par le pape pour leurs préoccupations, comme l'avortement ou le mariage pour tous.

Originaire d'Amérique latine, le pape François a souvent critiqué le capitalisme et entretient un rapport compliqué avec les Etats-Unis. Début 2016, le pape avait déclaré que Trump - encore candidat - n'était pas un chrétien car il «préférait construire des murs plutôt que des ponts».

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!