Football - Des propriétaires riches à milliards
Publié

FootballDes propriétaires riches à milliards

Le Sheikh Mansour est en tête de la liste des propriétaires de clubs de football les plus riches du monde. La Premier League, la Bundesliga, la Serie A, la Ligue 1 et la MLS concentrent les dix plus grosses fortunes.

par
Claude-Alain Zufferey
1 / 10
1. Sheikh Mansour: Manchester City (20 milliards de dollars).

1. Sheikh Mansour: Manchester City (20 milliards de dollars).

AFP
2. Dietrich Mateschitz: RB Leipzig (19 milliards de dollars).

2. Dietrich Mateschitz: RB Leipzig (19 milliards de dollars).

AFP
3. Andrea Agnelli: Juventus (14 milliards de dollars).

3. Andrea Agnelli: Juventus (14 milliards de dollars).

AFP

Les plus grands championnats ont soit repris (MLS), ou sont en passe de reprendre leurs droits dans les prochaines semaines. Le monde du football brasse de plus en plus d’argent. Pour être invité à la table des grands, il faut être multimilliardaires. Mais qui sont les dix propriétaires de clubs de football les plus riches au monde?

1. Sheikh Mansour: Manchester City (20 milliards de dollars)

L’homme politique émirati est le vice-premier ministre des Émirats arabes unis. Également membre de la famille royale d’Abou Dabi, il a racheté Manchester City pour 292 millions de dollars en 2018.

Depuis, les Sky Blues ont remporté cinq titres de champions de Premier League et n’ont perdu qu’en finale de la dernière Ligue des champions face à Chelsea. Le club Mancunien est devenu l’un des poids lourds du football mondial.

Le Sheikh Mansour, par l’intermédiaire du groupe City Network, possède également d’autres clubs, tels que New York City (MLS) et Melbourne City (A-league).

2. Dietrich Mateschitz: RB Leipzig (19 milliards de dollars).

Le milliardaire autrichien Dietrich Mateschitz est surtout connu pour sa réussite dans les boissons énergétiques, avec la marque Red Bull.

Ce succès planétaire lui a permis de financer un réseau de clubs de football, similaire à celui du Sheikh Mansour. Le vaisseau amiral du projet et le RB Leipzig qui occupe les premières places de la Bundesliga depuis déjà plusieurs années.

Bien qu’il n’ait été formé qu’en 2009, Leipzig est déjà un club établi sur la scène européenne. Il a atteint les demi-finales de la Ligue des champions lors de la saison 2019-20.

3. Andrea Agnelli: Juventus (14 milliards de dollars)

La famille Agnelli n’est plus vraiment à présenter. Elle a fait fortune dans l’industrie automobile italienne, produisant des marques telles que Fiat et Ferrari. Après son grand-père et son père, Andrea est le représentant de la troisième génération, qui est propriétaire de la Juventus

Cette saga familiale en tant que boss de la Juventus a débuté en 1947. Depuis cette époque, la Vieille Dame est devenue l’équipe la plus capée d’Italie, avec 36 titres nationaux au compteur. Sous la direction d’Agnelli, il faut ajouter à cela des titres encore plus prestigieux, avec deux Ligues des champions.

4. Dietmar Hopp: Hoffenheim (13 milliards de dollars)

Dietmar Hopp et sa franchise d’Hoffenheim n’est pas le duo le plus connu d’Europe. L’Allemand est un ingénieur en informatique qui a commencé à investir dans le club en 1990. Il l’a fait passer des ligues régionales allemandes à la Bundesliga.

Le milliardaire, huitième homme le plus riche d’Allemagne, a un lien tout particulier avec Hoffenheim qui est sa ville natale. Il a également joué pour le club pendant qu’il était adolescent. Lorsqu’il est devenu actionnaire majoritaire en 2015, il a fait office d’exception dans le football allemand, car il est devenu le premier propriétaire privé d’une équipe de Bundesliga de l’histoire.

Dietmar Hopp a également financé la construction d’un nouveau stade de 30 000 places et a conduit Hoffenheim jusqu’à la troisième place de la première division allemande.

5. Roman Abramovich: Chelsea (12 milliards de dollars)

L’oligarque russe Roman Abramovich a gagné de l’argent grâce à des investissements dans le pétrole et l’aluminium. Il l’a réinvesti dans le club de Chelsea dès 2003. Ce puissant investisseur, très agressif, a complètement changé la donne dans le championnat de Premier League.

Il n’a fallu que deux ans au Russe pour redonner une âme à son club et lui permettre de soulever à nouveau un trophée de champion d’Angleterre, le premier depuis 50 ans. Depuis lors, les Blues ont remporté la Premier League quatre fois et la Ligue des champions à deux reprises. Et cela en seulement 18 ans.

6. Philip Anschutz: LA Galaxy (10 milliards de dollars)

Le propriétaire du Los Angeles Galaxy, Philip Anschutz, est l’un des pères fondateurs de la Major League Soccer (championnat nord-américain). Il a d’ailleurs reçu la médaille d’honneur du National Soccer Hall of Fame pour sa contribution à l’évolution de ce sport aux États-Unis.

Le coup de publicité réalisé avec l’arrivée en MLS de David Beckham en 2007 reste encore dans toutes les mémoires. Grâce à cet accord hors-norme, Philip Anschutz a réussi à placer le LA Galaxy sur la carte du football mondial. Même si la franchise californienne n’a pas un palmarès très fourni et qu’elle ne se mesure que trop rarement aux grands clubs européens.

Pour financer le Galaxy, l’homme d’affaires s’est lancé dans l’immobilier, le pétrole et l’industrie du divertissement.

7. Stan Kroenke: Arsenal (9 milliards de dollars).

Stan Kroenke a fait son chemin et accru son influence dans le club d’Arsenal depuis qu’il en est devenu directeur en 2008.

Le milliardaire américain possède également un réseau de clubs sportifs. Il a choisi de se diversifier et d’investir dans des franchises plus représentatives des sports US, avec les Denver Nuggets en NBA (basketball) et les Los Angeles Rams en NFL (football américain).

Kroenke est devenu l’actionnaire majoritaire d’Arsenal en 2018. Mais il a été pris en grippe par une partie des supporters des Gunners, qui estiment que sa richesse ne s’est pas traduite par des investissements dans le club londonien.

8. Nasser Al-Khelaifi/QSI: Paris Saint-Germain (8 milliards de dollars)

Comme la famille Anelli et Roman Abramovich, Nasser Al-Khelaifi est ultra-connu des amateurs de football européen. Il est l’image du Qatar à Paris. L’homme d’affaires et homme politique est président du conseil d’administration du groupe BeIn Media Group1, président de Qatar Sports Investment (QSI).

En tant que président de QSI, il dispose d’une manne financière impressionnante (100 millions en 2011 pour recruter des joueurs), qui lui a permis de réaliser des transferts mirobolants, comme par exemple celui de Neymar en 2017. Nasser Al-Khelaifi a été nommé président-directeur général du Paris Saint-Germain en novembre 2011.

Sous l’ère qatarie, le PSG est devenu le plus grand club français. Il a gagné pratiquement toutes les compétitions nationales, alignant les triplés championnat, Coupe de France et Coupe de la Ligue. En revanche, les Parisiens ne sont toujours pas parvenus à décrocher – ce qui reste pour eux l’objectif prioritaire – la Ligue des champions.

9. Zhang Jindong: Inter Milan (7,6 milliards de dollars)

Le milliardaire chinois Zhang Jindong est devenu riche principalement grâce aux appareils électroménagers, avant que sa société, le groupe Suning Holdings, ne devienne propriétaire majoritaire de l’Inter en 2016.

Sous la direction de Jindong, le club a mis fin à 11 ans de disette en remportant le titre de Serie A au terme de cette saison 2020-2021. Mais de nombreuses rumeurs disent que les Chinois chercheraient à vendre le club, suite à la crise économique qui les a touchés ces deux dernières années.

10. Robert Kraft: New England Revolution (6 milliards de dollars)

Le milliardaire américain Robert Kraft, PDG du groupe Kraft, est surtout connu pour être le propriétaire du mythique club de football américain des New England Patriots. Cette formation a écrasé la NFL avec dans ses rangs le quarterback Tom Brady.

Kraft, qui s’est également lancé dans l’immobilier, est à la tête du New England Revolution en Major League Soccer. Mais avec cette équipe, il n’a jamais réussi à reproduire le succès qu’il a connu avec les Pats.

Votre opinion