Guerre en Ukraine: Des puces électroniques zurichoises dans des drones russes

Publié

Guerre en UkraineDes puces électroniques zurichoises dans des drones russes

Un appareil de l’armée russe, pouvant être équipé de grenades, est utilisé pour mener la guerre en Ukraine. Une des pièces centrales de l’engin provient du canton de Zurich.

Les drones de type Orlan-10 volent avec des puces GPS fabriquées en Suisse (archives)

Les drones de type Orlan-10 volent avec des puces GPS fabriquées en Suisse (archives)

MAGO/SNA/Ria Novostix

Sur le théâtre des opérations militaires en Ukraine, la Russie utilise des drones de reconnaissance de type Orlan-10. L’appareil espionne des zones qui peuvent être ensuite visées par l’artillerie. Mais depuis peu, l’armée russe équipe également ces engins de grenades et les utilise pour bombarder des cibles dans l’est de l’Ukraine.

Une enquête de SonntagsBlick révèle ce dimanche que la Suisse est impliquée dans la fabrication de l’Orlan-10 utilisé par l’armée russe. L’appareil est équipé d’un module GPS de l’entreprise U-Blox de Thalwil (ZH). L’organisation Conflict Armament Research a examiné un Orlan-10 qui s’est écrasé en 2016 et a découvert qu’un des composants centraux du drone était bel et bien une puce électronique fabriquée en Suisse.

La Confédération est au courant

Selon le journal alémanique, la plupart des pièces détachées permettant la fabrication de l’Orlan-10 proviennent de pays occidentaux. Elles sont importées en Russie en plusieurs étapes via un distributeur en Allemagne. «Cette puce n’est pas conçue par nous pour une utilisation militaire», se défend Sven Etzold, responsable du marketing commercial de la société U-Blox. Il reconnaît toutefois: «Nous avons appris en 2018 qu’un des modules GPS que nous avions déjà vendus en 2012 avait été utilisé dans une application militaire.»

La Confédération a dit avoir connaissance du cas des puces GPS de Thalwil. Mais au moment de leur vente en 2012, elles n’étaient pas soumises à des restrictions d’exportation, comme l’écrit encore SonntagsBlick. Depuis l’application des nouvelles sanctions contre Moscou le 4 mars, la vente à la Russie de tels composants est interdite. Selon U-Blox, les exportations vers la Russie ont été stoppées.

(chk/jba)

Ton opinion

20 commentaires