07.11.2020 à 14:06

Scandale à MacolinDes responsables de la gymnastique devant une commission

Après les graves allégations de huit anciennes gymnastes de haut niveau, plusieurs représentants de Macolin et de la Fédération doivent se présenter lundi devant la commission compétente du Conseil des États.

La Suissesse Ariella Kaeslin avec son entraîneur Fabien Martin, en septembre 2007, aux Championnats du monde de gymnastique à Stuttgart en Allemagne.

La Suissesse Ariella Kaeslin avec son entraîneur Fabien Martin, en septembre 2007, aux Championnats du monde de gymnastique à Stuttgart en Allemagne.

Keystone/EDDY RISCH

Après les graves allégations d’anciennes gymnastes de haut niveau, des représentants de l’école des sports de Macolin et de la Fédération suisse de gymnastique (FSG) doivent se présenter lundi devant la commission compétente du Conseil des États.

Le week-end dernier, huit anciennes gymnastes de haut niveau ont dénoncé les méthodes d’entraînement et les mauvais traitements à Macolin dans un reportage paru dans le «Magazin» du Tages Anzeiger, repris par la suite par la Tribune de Genève et 24heures. Elles ont soulevé de graves allégations contre l’entraîneur national Fabien Martin. Elles parlent d’une culture de la peur qui prévaut dans le centre sportif et d’abus psychologiques.

«Nous voulons que de tels incidents ne se reproduisent plus à l’avenir», a déclaré samedi l’UDC Hannes Germann, conseiller aux Etats schaffhousois et président de la Commission de la science, de l’éducation et la culture (CSEC), également responsable du sport. Ce type d’incidents n’est pas tolérable, d’autant plus que les institutions de Macolin se trouvent sur des terrains de la Confédération.

La Commission ne sait pas dans quelle mesure les efforts de la FSG ont abouti à un résultat et souhaite donc accompagner le processus. Pour cette raison, elle a demandé une audition lundi et convoqué les responsables, a déclaré Hannes Germann, revenant sur une information parue dans le «Blick».

La ministre des sports, Viola Amherd, a également été informée. La Commission souhaite sa présence.

Violence physique et verbale

Cinq anciennes gymnastes avaient révélé leur malaise dans la presse en juin dernier: elles ont fait état de fautes graves, de violences physiques et verbales en gymnastique rythmique.

Suite à ces révélations, la FSG a renvoyé l’entraîneur national de gymnastique Iliana Dineva. Felix Stingelin, son directeur, a été suspendu jusqu’à nouvel ordre en juillet avant que la relation contractuelle ne prenne fin à la fin du mois d’octobre après douze ans de mandat. Un comité d’éthique devra se pencher sur les allégations et l’association a ordonné une enquête externe.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!