Colombie: Des restes humains découverts dans une fosse clandestine à Bogotá
Publié

ColombieDes restes humains découverts dans une fosse clandestine à Bogotá

Vingt-six restes humains ont été découverts dans une fosse clandestine à Bogotá lundi. Ils ont été transmis à un laboratoire pour être identifiés.

Image d’archive

Image d’archive

AFP

Des experts en médecine légale ont découvert des restes humains non identifiés dans une fosse clandestine à Bogotá, alors qu’ils cherchaient ceux d’une femme victime de disparition forcée en 1995, a indiqué lundi l’ambassade des États-Unis, qui appuie le parquet dans cette tâche. Lors de l’exhumation, «26 restes ont été découverts», a précisé l’ambassade sur Twitter. Elle n’a pas indiqué où se trouve cette fosse commune dans la capitale, marquée par la guerre interne qui mine la Colombie depuis près de soixante ans, bien qu’avec une intensité moindre que les campagnes.

Ces décennies de violence ont fait quelque 120’000 disparus dans ce pays, presque quatre fois plus que les dictatures d’Argentine, du Brésil et du Chili au XXe siècle, selon l’Unité de recherche des personnes portées disparues. Tout au long du conflit, des violations des droits humains ont été commis tant par les guérillas d’extrême-gauche, que par les milices paramilitaires et les forces de l’ordre.

Plus de neuf millions de victimes

Le parquet n’a pas donné de détails sur la découverte annoncée lundi, indiquant seulement à la presse que «les restes ont été transmis au laboratoire de génétique pour le processus d’identification», qui devrait permettre de savoir à combien de victimes ils correspondent.

Les États-Unis, qui financent la lutte contre le trafic de drogue, soutiennent aussi techniquement le parquet colombien dans ses travaux de localisation et d’identification de disparus du conflit armé. «L’objectif de l’assistance technique (…) est de renforcer la capacité d’identifier et localiser des tombes clandestines, de traduire les responsables en justice, d’établir les circonstances de la mort et de parvenir à une restitution digne aux proches survivants», a souligné l’ambassade.

Le conflit armé a fait au total plus de neuf millions de victimes (morts, disparus et déplacés).

(AFP)

Votre opinion