Coronavirus: Des sans-abri trouvent refuge dans un quatre étoiles
Publié

CoronavirusDes sans-abri trouvent refuge dans un quatre étoiles

À Prague, en République tchèque, un hôtel quatre étoiles a ouvert ses portes aux sans-abri touchés par le Covid-19.

Un hôtel accueille des SDF. La République tchèque a enregistré près de 24’000 sans-abri, dont 2600 enfants en 2019.

Un hôtel accueille des SDF. La République tchèque a enregistré près de 24’000 sans-abri, dont 2600 enfants en 2019.

AFP

À l’hôtel haut de gamme King Charles de Prague, des ambulanciers en équipement de protection soignent les plaies ulcéreuses et distribuent des analgésiques aux sans-abri atteints de Covid. Autrefois une destination des voyageurs internationaux, l’hôtel de quatre étoiles a maintenant ouvert ses portes aux sans-abri de la ville qui sont malades du coronavirus ou doivent être mis en quarantaine.

C’est l’un des trois hôtels offrant le service dans la capitale tchèque, où le tourisme s’est pratiquement arrêté à cause de la pandémie. Situé au pied de la colline chargée d’histoire de Vysehrad, l’hôtel accueille actuellement environ 35 sans-abri.

«Nous avons vu qu’il y avait (…) des malades parmi les sans-abri et qu’ils n’avaient nulle part où passer l’isolement ou la quarantaine», a déclaré Ludmila Tomesova, directrice adjointe du Centre des services sociaux de Prague, qui gère le projet, bénéficiant d’un financement de la municipalité.

En tête des statistiques

La République tchèque, pays de l’UE de 10,7 millions d’habitants, était en tête des statistiques mondiales d’infections à Covid-19 par habitant au cours des deux dernières semaines et est la deuxième en termes de nouveaux décès, selon un décompte de l’AFP, basé sur des données officielles.

L’hôtel King Charles Boutique Residence, d’une capacité d’environ 60 lits, a accueilli jusqu’à présent environ 300 personnes. «Nous acceptons les clients présentant des symptômes légers de Covid, car nous sommes un service humanitaire, pas un établissement de santé, donc nous n’avons pas de médecin ici», a déclaré Ludmila Tomesova. «Mais quand il y a un cas grave, quand la maladie se développe, nous appelons un hôpital et demandons un transport».

Les hôtels tchèques, tout comme les restaurants et la plupart des magasins, ont été fermés pendant la majeure partie de l’année passée en raison des restrictions prises par le gouvernement.

«Il est difficile de supporter la mort d’un client»

La République tchèque a enregistré près de 24’000 sans-abri, dont 2600 enfants en 2019, principalement à Prague et dans une région industrielle du nord-est, selon les données officielles.

Selon Ludmila Tomesova, l’humour était une arme puissante à l’hôtel, mais que les mauvaises nouvelles ont prévalu. «Il est difficile de supporter la mort d’un client», dit-elle. «Les histoires drôles sont rares. Mais nous sommes heureux lorsque les clients guérissent et que nous pouvons les renvoyer dans la vie normale».

(AFP)

Votre opinion