Football: Des surprises dans les licences?
Publié

FootballDes surprises dans les licences?

La SFL communiquera lundi prochain. En attendant, les infos commencent à fuiter... et tout ne se jouera pas forcément sur le terrain.

par
Tim Guillemin

Il reste six journées au programme de la Promotion League. Kriens a repris la tête au Stade Nyonnais, Yverdon est troisième et La Chaux-de-Fonds lutte pour le maintien. Mais c'est en dehors du terrain que tout pourrait se jouer, comme souvent. Lundi 23 avril, dans quelques jours donc, la commission des licences rendra ses conclusions publiques. Et il pourrait bien y avoir des surprises, qui impacteront directement les clubs de Promotion League.

Les décisions en première instance seront connues lundi, donc, et les clubs savent déjà plus ou moins ce qui leur est reproché ou pas. Et forcément, les infos commencent à fuiter. Difficile d'être affirmatif, car rien n'est officiel, mais disons qu'il serait très étonnant que tous les clubs de Challenge League reçoivent le document en première instance.

Des clubs de Challenge League recalés en première instance?

Sans trop s'avancer, on peut d'ores et déjà affirmer que les dossiers de deux clubs de Challenge League ne sont pas exemplaires. Passeront-ils en première instance? Pas sûr du tout, même s'il leur reste quelques jours pour fournir des garanties complémentaires. En tout cas, les clubs de Promotion League ayant déposé une demande de licence (Kriens, Nyon, Yverdon et Brühl, dans l'ordre du classement) ont été fortement incités ces derniers jours à se tenir prêts... ce qui peut vouloir dire beaucoup de choses.

En clair, la SFL entend se montrer intransigeante (plus que par le passé?) et il n'est pas impossible du tout qu'une équipe n'obtienne pas la licence en première instance, en plus de Wohlen, déjà officiellement relégué. Et là, il faudrait attendre jusqu'au 18 mai, soit la veille de la dernière journée pour connaître la décision définitive en deuxième instance... Ce serait annonciateur d'un certain suspense en Promotion League, car il y aurait potentiellement deux, voire même trois promus!

Kriens et Yverdon sans aucun problème

Justement, qui remplit les critères pour intégrer la deuxième division? Laissons de côté Brühl, largué au classement. Kriens et Yverdon vont obtenir la licence en première instance, aucun souci. Le nouveau Stade Municipal ne sera pas prêt avant juin 2019, mais le club nord-vaudois va obtenir une dérogation pour la saison prochaine, à condition de procéder à certains aménagements légers (secteur visiteurs notamment). Kriens et son nouveau Kleinfeld seront reçus avec les félicitations du jury.

L'UEFA peut-elle se permettre une mauvaise publicité?

Reste Nyon. L'excellent boulot d'assainissement réalisé en coulisses par Vartan Sirmakes et Varujan Symonov suffira-t-il? Evidemment, on espère que oui. Et il est important de rappeler que le Stade Nyonnais avait obtenu le précieux document en première instance en 2017, preuve du sérieux du nouveau comité. Et ce ne sont pas les histoires sorties cette semaine qui doivent inquiéter les Nyonnais, tant elles n'ont rien à voir avec la licence.

Le souci, c'est que la situation au niveau de l'éclairage a changé entre 2017 et 2018. Le constat de base: Colovray n'est pas aux normes de la Challenge League. L'an dernier, l'UEFA s'était engagée à prendre à sa charge tous les coûts d'une éventuelle accession. Cette fois, elle a présenté un nouveau projet d'éclairage, qui doit être validé ou non par la SFL. C'est un peu plus risqué, disons. Nyon va-t-il devoir aller jouer ailleurs? A Genève, par exemple? Ou l'UEFA, en première ou en deuxième instance, va-t-elle éviter de se faire de la publicité négative en réglant le problème d'un coup comme elle en a évidemment la capacité financière?

La question est posée et c'est un peu embêtant, car Nyon fait tellement tout juste sur le terrain qu'on aimerait plutôt parler de football que de coulisses. Sportivement, il reste six matches aux joueurs pour tout donner et repasser devant Kriens. C'est jouable. Pour le reste, premier élément de réponse lundi avec la décision de licence en première instance.

Votre opinion