Nigéria: Des terroristes exhibent un char suisse
Actualisé

NigériaDes terroristes exhibent un char suisse

Un blindé helvétique est tombé entre les mains d'une faction de Boko Haram. Le véhicule provient «très probablement» d'une vieille livraison de la firme thurgovienne Movag à l'armée nigériane.

par
ofu
Twitter@ChristiaanTriebert

Le groupe de l'Etat islamique en Afrique de l'Ouest est une faction de Boko Haram affiliée aux djihadistes de l'organisation de l'Etat islamique.

Selon de récentes recherches d'un journaliste britannique, relayées jeudi par «Blick», ses membres sont parvenus à mettre la main sur un blindé suisse, fin décembre 2018, lors de l'attaque d'une base militaire de l'armée nigériane à Baga. Et les terroristes aiment exhiber leur butin, notamment sur la messagerie Telegram.

Le véhicule en question est un Piranha I 6x6, construit à Kreuzlingen (TG) par l'entreprise Mowag. Contacté par le journal alémanique, le porte-parole de la firme, Pascal Kopp, confirme: «Il s'agit très probablement d'un véhicule de type Piranha I.» Selon lui, le char fait probablement partie d'une livraison, approuvée il y a près de 30 ans par la Confédération. A l'époque, Mowag avait livré 110 véhicules Piranha à l'armée nigériane.

Un cas similaire avait déjà été rendu public en août 2016: Boko Haram s'était exhibé sur des vidéos de propagande avec un Piranha I 6x6 fabriqué par Mowag. L'entreprise avait alors aussi confirmé qu'il s'agissait «très probablement» d'un de ses véhicules livrés voici une trentaine d'années.

Depuis l'introduction de la loi en 1998 sur le matériel de guerre, plus aucune exportation à destination du Nigeria n'a été autorisée. En raison notamment de la situation insatisfaisante dans le dossier des droits de l'homme ainsi que le risque d'une mauvaise utilisation, avait expliqué en 2016 le Secrétariat d'Etat à l'économie.

Votre opinion