Intempéries - Des torrents de boue en Espagne font de gros dégats

Publié

Intempéries en Espagne Des torrents de boue emportent voitures et arbres sur leur passage

Les pluies diluviennes qui ont frappé l’est de l’Espagne mercredi ont provoqué des inondations éclairs dans plusieurs localités.

De fortes pluies qui se sont abattues mercredi dans l’est de l’Espagne ont entraîné des inondations dans certaines villes prises de court par de puissants torrents emportant voitures et arbres sur leur passage.

Gigantesque flot boueux

En une demi-heure à peine, les trombes d’eau qui sont tombées sur la ville d’Alcanar, à quelque 200 kilomètres au sud de Barcelone, ont donné naissance à un gigantesque flot boueux qui s’est répandu dans la ville, selon les images spectaculaires diffusées sur les réseaux sociaux.

Aucune victime n’a été signalée à ce stade.

Les autorités locales ont demandé aux riverains de ne pas sortir dans la rue et deux routes de la zone ont été coupées tout comme certaines lignes de train.

De plus en plus fréquents

La capitale, Madrid, le centre-nord et la côte méditerranéenne du pays sont en situation de «risque important» de pluies et d’orages, selon l’agence nationale de météorologie (AEMET), et la situation continuera à être instable jeudi.

De fortes précipitations ont également été enregistrées dans la région de Madrid et en Navarre, dans le Nord.

Les épisodes de pluies torrentielles sont de plus en plus habituels en Espagne. En septembre 2019, sept personnes sont décédées lors de crues dans le sud-est du pays et, en 2018, treize personnes sont mortes sur l’île de Majorque, dans l’archipel des Baléares.

Deux fois plus de morts

Avec le réchauffement de la planète, l’atmosphère contient plus de vapeur d’eau, augmentant les risques d’épisodes de fortes précipitations, selon les scientifiques. Ces pluies, associées à d’autres facteurs liés notamment à l’aménagement du territoire, favorisent les inondations.

Sans mesures d’adaptation, avec un degré de réchauffement supplémentaire, les inondations vont tuer deux fois plus de personnes que par rapport à la fin du XXe siècle, selon un projet de rapport des experts climat de l’ONU (Giec) obtenu en juin 2021 par l’AFP.

Version originale publiée sur 20min.ch.

(AFPE)

Ton opinion

2 commentaires