30.09.2020 à 12:01

SavoieDes voleurs de vin trahis par leur ADN

Devant fuir en trottinette, n’étant pas parvenus à voler une voiture, trois malfrats ont dû laisser une partie du butin et leurs sacs derrière eux. Grave erreur.

par
Michel Pralong
Les cambrioleurs étaient surtout attirés par les bouteilles d’alcool.

Les cambrioleurs étaient surtout attirés par les bouteilles d’alcool.

iStockphoto

On ne sait pas si ces voleurs avaient de la bouteille, mais c’est clairement ce qu’ils visaient. Le 19 août dernier, vers 4 h du matin, ils ont cambriolé un bar-restaurant à La Ravoire, commune du Grand Chambéry (F). Ils y ont dérobé une quarantaine de bouteilles de vin et d’alcool fort, rapporte la gendarmerie de la Savoie sur sa page Facebook (qui aime beaucoup les émojis, comme on peut le constater).

Le 7 septembre, à la même heure et dans la même commune, ils cassent la fenêtre d’une habitation, y pénètrent et volent à nouveau des bouteilles, qu’ils mettent dans une poubelle, un sac à dos et des sacs de course. Les voisins les ayant entendus, ils prennent la fuite et tentent de subtiliser la voiture de leurs victimes. Trop subtil pour eux; ils ne parviennent pas à la faire démarrer. Ils s’emparent donc d’un vélo et d’une trottinette mais, du coup, doivent abandonner une partie de leur butin derrière eux.

Empreintes et vidéos

Et, d’après le «Dauphiné Libéré», c’est ce qui les a perdus puisque la police a pu isoler des traces d’ADN qu’elle a pu faire concorder avec d’autres, recensées dans leur fichier d’empreintes génétiques. Ceci et des images de vidéosurveillance ont permis l’arrestation du trio le 21 septembre dernier et la récupération de quelques bouteilles volées. Deux des voleurs passeront en justice en décembre, le troisième sera reconduit à la frontière, étant en situation irrégulière en France.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
9 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Bescherelle de pacotille

01.10.2020 à 16:27

Que diable, est-ce si compliqué d'écrire une phrase correcte et agréable à l'oreille ? "Devant fuir en trottinette, n’étant pas parvenus à voler une voiture, trois malfrats ont dû laisser une partie du butin et leurs sacs derrière eux. Grave erreur."

BUCO

01.10.2020 à 08:03

Par les temps qui courent, ceci dans absolument tous les domaines sociétaux, avec en plus le Covid-19 planétairement généralisé et donc les considérables restrictions existentielles pourtant nécessaires, de plus en plus d'actes semblables se produiront. Noir c'est noir, il n'y a PLUS d'espoir

Bescherelle Plus

30.09.2020 à 12:12

Quand on aime le français, on peut être gêné par des phrases du type: "Devant fuir en trottinette, faute de n’être parvenu à voler une voiture, trois malfrats ont dû laisser une partie du butin et leurs sacs derrière eux." Y a-t-il un correcteur au "Matin"?