Chiasso (TI): Descente de police dans un institut de formation
Publié

Chiasso (TI)Descente de police dans un institut de formation

Les responsables de l'IPUS, une université privée dispensant une licence en physiothérapie, sont soupçonnés d'escroquerie.

La police cantonale tessinoise a effectué jeudi une descente au siège de la Fondaition IPUS, l'Institut de Haute Formation, à Chiasso (TI) dans le cadre d'une enquête ouverte par le Ministère public.

Ses responsables sont soupçonnés d'escroquerie et de gestion déloyale, a indiqué vendredi le parquet tessinois.

Une partie du personnel de l'institution a été interrogée, précisent la police et le Ministère public. Des plaintes ont été déposées ces dernières semaines. Les autorités ne font part d'aucune autre information en raison de l'enquête en cours.

L'IPUS a été fondée comme université privée dispensant une licence en physiothérapie, en collaboration avec une université de Maribor, ville de Slovénie. Elle a souvent été contestée pour son écolage élevé, de 10'000 euros par année, soit environ 11'000 francs. En 2010, elle avait frôlé la faillite.

(ats)

Votre opinion