Argent - Dettes: Wilfried du «Meilleur pâtissier» raconte sa descente aux enfers
Publié

ArgentDettes: Wilfried du «Meilleur pâtissier» raconte sa descente aux enfers

En 2012, l’ex-candidat participait à la première saison de l’émission de M6. Neuf ans plus tard, il a révélé avoir très mal géré ses finances.

Wilfried a rapidement perdu le contrôle de ses finances après sa soudaine notoriété.

Wilfried a rapidement perdu le contrôle de ses finances après sa soudaine notoriété.

Instagram

Vous vous souvenez de Wilfried? Il avait participé à la première saison du «Meilleur Pâtissier» sur M6 en 2012, et a quitté l’aventure dès le premier épisode. Le pâtissier amateur qui était aide-soignant s’est retrouvé du jour au lendemain contacté par des personnes requérant ses services. «Les gens vous demandent le même gâteau qu’ils ont vu à la télé pour le baptême de leur fille… On n’est plus au stade de faire un gâteau pour une épreuve, il faut faire beaucoup de petits gâteaux. On (ndlr: lui et sa compagne) s’est retrouvés à faire des mariages du jour au lendemain mais dans une organisation laborieuse, il fallait voir la cuisine car on préparait ça à la maison», a-t-il confié dans le podcast «Code Source» du «Parisien».

Contacté par la presse locale et par certains médias nationaux, Wilfried reconnaît, lui qui n’avait que 22 ans à l’époque, qu’il «commence à s’enflammer». Il continue malgré tout à travailler mais enchaîne les commandes de pâtisserie à côté, ce qui lui rapporte des revenus importants. «Des fois en un week-end, je me faisais 3000 euros, ce qui est énorme pour moi à 22 ans. Pour une foire par exemple pour deux heures, on me donnait 500 euros. Et là c’est le bordel dans ma tête», raconte-t-il.

Il commence alors à dépenser sans compter et recourt régulièrement aux paiements en plusieurs fois. «Les dépenses, les fêtes, voitures, gros 4x4 Mercedes à 32 000 euros», raconte-t-il dans le podcast, avant d’évoquer ses séjours au ski avec ses amis mais également toutes «les branches rapportées qui arrivent quand elles voient que ça brille».

Il a eu jusqu’à 25 000 euros de dettes

«Ma femme me prévient: «Il y en a beaucoup autour de toi qui ne seront pas là quand ça va se casser la gueule, parce que c’est sûr que ça va se casser la gueule», se souvient-il. Enchaînant les fêtes, il n’arrive plus à se lever pour se rendre dans des foires. S’il continue à dépenser beaucoup, il gagne beaucoup moins qu’avant. Criblé de dettes (25 000 euros environ), il voit débarquer un jour chez lui un huissier de justice. «C’était vraiment tendu, là du coup on se recentre sur l’essentiel».

Avec sa compagne et mère de ses enfants, Wilfried décide alors de changer de vie. Il quitte Vichy et s’installe dans les Landes pour se recentrer sur le travail et la famille. Il décide même d’abandonner la pâtisserie et de redevenir aide-soignant. Mais six ans après l’émission, le maire de la commune dans laquelle il s’installe le reconnaît et prend ses coordonnées. Peu après, il est sollicité pour un mariage et décide de se lancer en s’associant à d’anciens employés de traiteur.

Après s’être refait une santé financière, Wilfried a ouvert un stand de macarons à Pau. C’est le retour du succès. Après cette descente aux enfers, ce papa de 4 enfants est aujourd’hui à la tête de deux pâtisseries et d’un restaurant inscrit au guide Gault et Millau.

(LeMatin.ch)

Votre opinion