Hockey sur glace: Deutschland Cup: la Suisse paie ses erreurs de jeunesse

Actualisé

Hockey sur glaceDeutschland Cup: la Suisse paie ses erreurs de jeunesse

Alors qu'elle menait 4-1, la Suisse a été battue 5-4 ap par les Etats-Unis lors de la Deutschland Cup à Augsbourg.

La Suisse s'incline 4-1 face aux Américains.

La Suisse s'incline 4-1 face aux Américains.

Keystone

Les hommes de John Fust ont payé cher leur inexpérience face aux Américains.

C'est ce qu'on appelle communément une erreur de jeunesse. Parfaitement dans leur match lorsque Hofmann a inscrit le 4-1 à la 43e, les Suisses ont laissé les Américains revenir à leur hauteur en l'espace de 27 secondes à la 53e. Sous les casques helvétiques, on a dû se dire que tout allait comme sur des roulettes. Mais les Etats-Unis n'ont pas la réputation de solder leurs matches et ils ont refait surface. Et plutôt que de filer aux tirs au but, les jeunes Helvètes ont été dominés au cours de la prolongation sur une réussite de Hanowski à la 63e. «On était là physiquement, explique Killian Mottet. On gagne 4-1 contre les Etats-Unis, ce n'est pas rien. Mais on savait qu'ils ne se laisseraient pas faire.»

Malgré ce faux-pas, tout n'a pas été à jeter dans ce deuxième match de la Deutschland Cup. Lors de l'ère Glen Hanlon, on avait souvent l'impression que les artistes étaient brimés. Ou pire, écartés au dernier moment de la sélection. On pense par exemple à des joueurs comme Inti Pestoni, Grégory Hofmann ou Lino Martschini. Eh bien, lorsqu'on laisse un garçon comme Martschini jouer comme il le fait avec Zoug, son rendement est identique! Vif avec le puck et capable de passes meurtrières, le lutin du club de Suisse centrale impressionne en dépit de sa petite taille (1m68). Il «suffit» d'ajouter un centre talentueux comme Luca Cunti pour obtenir une paire dangereuse devant le gardien adverse.

Défenseur blessé au bras

Déjà bon contre l'Allemagne, Grégory Hofmann s'est une fois de plus distingué. L'attaquant neuchâtelois de Lugano, champion avec Davos, s'affirme comme l'un des futurs leaders offensifs suisses. Rare joueur de Lugano à n'avoir pas grand-chose à se reprocher, le numéro 15 utilise sa vitesse et sa technique à bon escient. Et lorsque l'occasion de marquer un penalty se représente, le Neuchâtelois ne manque pas deux fois la cible. Mais cela n'a pas suffi. La Suisse va maintenant se préparer pour son troisième et dernier match contre la Slovaquie dimanche à 13h. «On a perdu deux joueurs (Helbling et Walker) qui ont beaucoup de glace, a avancé l'entraîneur intérimaire John Fust. Mais j'ai vu du positif avec des garçons comme Hofmann ou Baltisberger. On a provoqué des pénalités par notre vitesse. C'était notre plan pour utiliser au mieux le potentiel des forces en présence. Et contre la Slovaquie, les joueurs n'utiliseront pas l'excuse de la fatigue. Ils se donneront à 100%.» Le tournoi est donc terminé pour Timo Helbling. Le solide défenseur de Berne a subi une blessure au haut du bras droit lors de la victoire inaugurale de la Suisse contre l'Allemagne (3-2).

Evoqué dans la presse ces derniers jours, le nom de Larry Huras n'a aucune résonance en Bavière. Responsable des équipes nationales, Raeto Raffainer a clairement signifié que le moment de parler du successeur de Glen Hanlon interviendrait plus tard: «On ne parle pas du futur coach par respect pour les gens qui sont là en Allemagne et qui font leur travail au mieux.»

(si)

Ton opinion