13.08.2020 à 09:22

TessinDeux arrestations suite à une attaque d’un fourgon blindé

L’enquête sur l’attaque d’un fourgon blindé en juillet 2019 devant une banque de Molinazzo di Monteggio, près de Lugano a abouti sur l’arrestation de deux Italiens. Six autres personnes d’origine italienne sont encore sous enquête.

Les deux Italiens sont actuellement incarcérés au Tessin. (photo d’illustration)

Les deux Italiens sont actuellement incarcérés au Tessin. (photo d’illustration)

KEYSTONE

Deux citoyens italiens sont sous les verrous au Tessin suite à l’attaque d’un fourgon blindé en juillet 2019 près de Lugano. Six autres personnes, également de nationalité italienne, font l’objet d’une enquête, a annoncé jeudi le Ministère public tessinois.

L’enquête, en coordination avec les parquets de Varèse, Rome et Latina (ville de la région du Latium), a permis de mettre au jour un autre projet d’attaque sur sol tessinois, peut-on lire dans un communiqué du Ministère public, qui a informé sur les investigations menées ces derniers mois.

Un Italien de 46 ans, résidant dans la péninsule, a été arrêté en octobre dernier à Chiasso (TI), et se trouve actuellement incarcéré au Tessin. Un autre Italien de 63 ans a par ailleurs été interpellé en février dernier en Pologne, et se trouve également en prison au Tessin après avoir été extradé par les autorités de Varsovie.

De plus, cinq hommes et une femme, âgés entre 24 et 67 ans, tous des citoyens italiens résidents à l’étranger, font l’objet d’une enquête pour leur implication dans les faits, à divers titres. Les procédures d’entraide judiciaire internationale ont déjà été activées à leur égard, précise le ministère public.

Fourgon retrouvé en Italie

L’enquête porte sur les délits suivants: vol aggravé, séquestration et enlèvement, infraction à la loi sur les armes, les accessoires d’armes et les munitions, ainsi qu’actes préparatoires au brigandage.

Le 5 juillet 2019, un fourgon blindé d’une entreprise de transport de valeurs avait été pris d’assaut devant une banque à Molinazzo di Monteggio, près de Lugano, non loin de la frontière italienne. Les agresseurs, armés, étaient au moins au nombre de quatre, avait indiqué alors la police.

L’un des braqueurs avait menacé le chauffeur avec une arme pendant que celui-ci chargeait le fourgon. Plusieurs véhicules, dont le fourgon avec le chauffeur à bord, avaient ensuite pris la direction de la frontière italienne. Le fourgon et le chauffeur avaient été retrouvés sur territoire italien. Ce dernier n’avait pas été blessé.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!