France: Deux chauffards font la course à 140 km/h, dont l'un nu
Actualisé

FranceDeux chauffards font la course à 140 km/h, dont l'un nu

Poursuivis par la police, les deux jeunes ont fini par s'emboutir. Celui en tenue d'Adam avait trop fêté sa réussite aux examens.

par
lematin.ch
La fuite des deux jeunes s'était terminée par une violente collision frontale entre eux.

La fuite des deux jeunes s'était terminée par une violente collision frontale entre eux.

Facebook/Police nationale de la Charente-Maritime

L'histoire est plutôt étonnante et, d'ailleurs, les policiers de Royan (F) ont été stupéfaits lorsque l'un des deux chauffards qu'ils poursuivaient est sorti de son véhicule accidenté nu comme un ver. Les faits se sont déroulés en juillet dernier mais les jeunes comparaissaient mardi devant le tribunal de Saintes et le journal «Sud Ouest» était présent à l'audience.

Ce 7 juillet, à 6 h 30 du matin, une patrouille de police aperçoit, près d'une discothèque de Saint-Palais-sur-Mer, deux voitures roulant très vite. La Mercedes et l'Audi font visiblement la course, se dépassant malgré la ligne blanche, à plus de 140 km/h. Les policiers les suivent à distance et, lorsque les chauffards se retrouvent bloqués dans la circulation par un semi-remorque, ils allument sirène et gyrophare pour les interpeller. Mais les deux conducteurs montent sur le trottoir et prennent la fuite, parvenant à distancer le véhicule de police qui roule pourtant à 150 km/h.

Tête-à-queue

Au niveau d'un échangeur, l'Audi emprunte brusquement une rocade, mais le conducteur perd la maîtrise, fait un tête-à-queue et repart en sens inverse... heurtant frontalement la Mercedes qui arrivait derrière lui. «Décidément, quand ça veut pas...», écrit la police nationale de la Charente-Maritime sur sa page Facebook en racontant les événements à l'époque. Les deux véhicules prennent feu et les chauffards en sortent rapidement. Dont l'un, celui de l'Audi, complètement nu, constatent ébahis les policiers qui les ont rejoints.

Vêtements trempés

Il s'agit de deux jeunes hommes de 21 et 25 ans, qui s'en tirent sans trop de mal, l'un étant choqué et l'autre blessé à une main. Mardi au tribunal, celui qui conduisait en tenue d'Adam a expliqué pourquoi à la barre. Fêtant sa réussite aux examens, il s'était renversé deux seaux de glaçons sur la tête, trempant ses vêtements. Qu'il a donc retirés au moment de rentrer chez lui en voiture. «Je faisais n'importe quoi, j'avais trop bu», plaide-t-il.

Sauf que, rapporte «Sud Ouest», on n'avait mesuré que 0,57g d'alcool dans son sang trois heures après les faits, ce qui a surpris l'accusé qui pensait avoir beaucoup plus bu. Le vice-procureur, qui a dénoncé de l'inconscience à l'état pur dans une histoire qui, à plusieurs reprises, a frisé la catastrophe, a demandé une peine significative. Après s'être excusés platement, les deux chauffards ont été condamnés chacun à huit mois de prison avec sursis, huit mois de suspension de permis et 200 euros (220 francs) d'amende.

Michel Pralong

Votre opinion