Actualisé

Attentat d'IstanbulDeux étrangers arrêtés à l'aéroport d'Istanbul

Deux étrangers soupçonnés de liens avec l'attentat d'Istanbul ont été arrêtés à l'aéroport Atatürk.

1 / 32
Un Ouzbek est jugé à partir de lundi pour l'attentat sanglant dans une discothèque d'Istanbul la nuit du Nouvel An 2017. (Lundi 11 décembre 2017)

Un Ouzbek est jugé à partir de lundi pour l'attentat sanglant dans une discothèque d'Istanbul la nuit du Nouvel An 2017. (Lundi 11 décembre 2017)

Keystone
Des pans entiers du bâtiment ont été réduits à un tas décombres (Lundi 22 mai 2017).

Des pans entiers du bâtiment ont été réduits à un tas décombres (Lundi 22 mai 2017).

Keystone
Abdulkadir Masharipov a été écroué en Turquie. (Samedi 11 février 2017)

Abdulkadir Masharipov a été écroué en Turquie. (Samedi 11 février 2017)

Keystone

Deux étrangers ont été arrêtés mardi à l'aéroport international Atatürk d'Istanbul dans le cadre de l'enquête sur l'attentat contre une discothèque huppée de la métropole turque dans la nuit du Nouvel An, a rapporté l'agence de presse Dogan. Les deux personnes, dont la nationalité n'a pas été précisée, ont été interpellées à l'entrée du terminal des départs internationaux et emmenées au quartier général de la sûreté d'Istanbul où elles ont été placées en garde à vue, a indiqué Dogan.

Ces deux interpellations portent à 16 le nombre de personnes en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur l'attaque revendiquée par le groupe Etat islamique (EI) et dont l'auteur a pris la fuite. L'épouse du tireur ferait partie des personnes en garde à vue.

Les autorités turques ont lancé une vaste chasse à l'homme pour retrouver l'assaillant qui a ouvert le feu au Reina, une célèbre boîte de nuit d'Istanbul, faisant 39 morts, dont de nombreux étrangers.

D'autres attentats

Cet attentat est le dernier d'une longue série qui a frappé la Turquie depuis plus d'un an et demi et survient alors que l'armée turque combat l'EI dans le nord de la Syrie.

Selon plusieurs médias turcs, les autorités soupçonnent son auteur d'être originaire d'un pays d'Asie centrale et estiment qu'il pourrait faire partie d'une cellule qui a commis un triple attentat-suicide à l'aéroport Atatürk qui a fait 47 morts en juin.

L'agence de presse Dogan a par ailleurs diffusé une vidéo qui montre l'assaillant présumé se filmant alors qu'il déambule, sourire en coin, sur l'emblématique place Taksim très fréquentée par les touristes.

Le tireur à l'entrée du «Reina»: attention, ces images peuvent choquer.

(ATS)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!