Etats-Unis: Deux explosions dans une usine chimique au Texas
Publié

Etats-UnisDeux explosions dans une usine chimique au Texas

De la fumée noire toxique s'échappe jeudi d'une installation chimique d'Arkema, située à Crosby, frappée par les inondations.

Explosion dans une usine chimique.

Explosion dans une usine chimique.

DR/Twitter

Deux explosions et des émanations de fumée noire ont été signalées dans l'usine chimique d'Arkema à Crosby, au Texas, inondée après des pluies diluviennes déversées par la tempête Harvey qui a déjà fait 33 morts, a annoncé l'entreprise jeudi.

«Nous avons été informés par le centre de secours du comté de Harris que deux explosions s'étaient produites et que de la fumée noire provenait de l'usine de Crosby, au Texas», peut-on lire dans un communiqué.

Le groupe avait précédemment fait savoir qu'il y avait un risque d'incendie, en raison de l'arrêt du système de refroidissement causé par des coupures d'électricité, et que la fumée qui se dégagerait alors pourrait être irritante pour les yeux, la peau et les poumons.

L'usine, qui fabrique des peroxydes organiques, un composé qui rentre dans la fabrication de plastiques et de produits pharmaceutiques. Les derniers salariés du site ont été évacués mardi et le comté d'Harris a ordonné l'évacuation de la population vivant dans un rayon de 2,5 km alentour.

De nouveaux incendies chimiques sont à attendre dans l'usine Arkema, a indiqué Richard Rennard, un responsable du groupe chimique français.

Panache «extrêmement dangereux»

Le panache provoqué par l'explosion dans une usine chimique inondée au nord-est de Houston, au Texas (sud), «est extrêmement dangereux», a affirmé le directeur de l'Agence fédérale des situations d'urgence (Fema).

«Nous basons bon nombre de nos évacuations sur ce qu'on appelle une modélisation du panache et, par conséquent, oui, ce panache est extrêmement dangereux», a déclaré le directeur de la Fema, Brock Long, lors d'une conférence de presse.

Trente-trois personnes ont déjà trouvé la mort depuis que le sud du Texas a été frappé vendredi soir par des pluies torrentielles, qui ont provoqué l'évacuation de dizaines de milliers de personnes.

Famille décimée

Le décès de dix personnes a été confirmé dans plusieurs comtés du sud-est du Texas, tandis que 23 décès supplémentaires «sont potentiellement liés à Harvey», a annoncé le bureau des médecins légistes de Harris, le comté qui comprend la ville de Houston.

L'Amérique a été ébranlée par la macabre découverte de six membres d'une même famille, portés disparus depuis dimanche, et retrouvés morts dans leur camionnette submergée mercredi.

Parmi eux se trouvaient quatre enfants, âgés de 6 à 16 ans, qui étaient accompagnés de leurs arrière-grands-parents.

«Nos pires peurs se sont réalisées», a annoncé le shérif du comté d'Harris Ed Gonzalez lors d'une conférence de presse.

Mike Pence sur place

Alors que l'eau commence à se retirer à Houston, après que 41 trillions de litres se sont abattus en cinq jours sur l'Etat du Texas, les autorités craignent maintenant de retrouver d'autres corps de personnes coincées par la montée des eaux.

La Maison Blanche a annoncé que le vice-président Mike Pence se rendrait jeudi au Texas pour rencontrer des personnes évacuées, chose que le président Donald Trump, n'a toujours pas faite.

Outre les pertes humaines, l'Etat s'inquiète des dégâts matériels causés par Harvey, qui pourraient s'élever entre 30 et 100 milliards de dollars, selon l'agence Bloomberg. Les analystes du Centre pour la gestion des désastres et la réduction des risques technologiques de Karlsruhe (Allemagne) ont pour leur part estimé les dommages à 58 milliards de dollars.

Employés ABB touchés par la tempête

La tempête dévastatrice Harvey, qui a balayé le Texas, a touché 600 employés du groupe électro-technique zurichois ABB. Les collaborateurs concernés devraient pouvoir compter sur de l'aide interne.

Sur place, une équipe de crise, qui s'occupe des employés touchés, a été créée, a déclaré jeudi à l'ats Domenico Truncellito, porte-parole de la multinationale. Il s'agit par exemple de la recherche d'hébergement d'urgence ou d'aides financières.

Dans la région balayée par la tempête, le groupe exploite un centre de démonstration et d'exercice ainsi qu'un centre de distribution pour les clients locaux. Pour des questions de sécurité, ABB les a fermés, a ajouté le porte-parole confirmant un article d'AZ Nordwestschweiz.

(AFP)

Votre opinion