Publié

HôtellerieDeux hôtels de luxe mis en vente à Bâle et Gstaad

«Ecoutant sa raison», l'entrepreneur et milliardaire bâlois Thomas Straumann s'est décidé à vendre les célèbres établissements «Les Trois Rois» à Bâle et «Bellevue» à Gstaad.

1 / 2
L'hôtel des Trois Rois à Bâle.

L'hôtel des Trois Rois à Bâle.

Keystone
L'hôtel Bellevue à Gstaad.

L'hôtel Bellevue à Gstaad.

Keystone

Evoquant son désengagement de l'hôtellerie dans une interview publiée dans l'édition dominicale de la "Basler Zeitung, Thomas Straumann parle d'une décision difficile.

Le Bâlois explique vouloir concentrer son attention sur les entreprises Straumann (implants dentaires) et Medartis (implants également, mais pour la chirurgie cranio-faciale).

Thomas Straumann a contribué par ses investissements à redonner tout son lustre à l'hôtel bâlois "Les Trois Rois", un engagement qui reflète son attachement pour sa ville natale. "Mais il est clair pour moi qu'il n'est pas possible de rentabiliser un tel investissement", a-t-il noté.

L'établissement bâlois affiche actuellement un taux d'occupation de 60% et peut assurer financièrement son exploitation. De l'avis de Thomas Straumann, "Les Trois Rois" pourrait susciter l'intérêt d'investisseurs institutionnels. Le milliardaire relève aussi qu'il souhaiterait que la maison de prestige demeure de préférence en mains bâloises.

Le "Bellevue", à Gstaad, doit lui affronter de grosses difficultés à l'image de nombreux établissements de régions de montagne, touchés par la vigueur du franc. Toutefois, l'hôtel de l'Oberland bernois, dont le taux d'occupation atteint 55%, se porte mieux qu'il y a quelques années, a ajouté Thomas Straumann.

(ats)

Ton opinion