04.11.2019 à 15:18

Deux Italiens inculpés pour maltraitance de tigres

Pologne

Deux chauffeurs chargés de transférer dix fauves depuis Rome pour la Pologne ont été empêchés de poursuivre leur route à la frontière biélorusse. Un tigre est mort.

Un des dix tigres transportés dans des conditions déplorables entre l'Italie et la Pologne.

Un des dix tigres transportés dans des conditions déplorables entre l'Italie et la Pologne.

AFP

Deux chauffeurs italiens qui ont transporté dix tigres entre l'Italie et la Pologne, voyage qui a entraîné la mort d'un des fauves, ont été inculpés pour maltraitance animale, a indiqué lundi un parquet régional polonais.

La vie des neuf tigres a été sauvée de justesse grâce à une action de zoos polonais qui les ont pris en charge la semaine dernière. «Les deux conducteurs Marco A. et Alessio D. ont ensemble maltraité les tigres en s'abstenant de leur assurer une quantité suffisante de nourriture et d'eau ce qui a provoqué la mort d'un des tigres», a déclaré la porte-parole du parquet régional de Lublin (est) citée par l'agence PAP.

Le parquet a réclamé leur mise en détention provisoire, mais le tribunal l'a refusé. Interrogés, les deux conducteurs ont rejeté ces accusations.

Jeudi, le parquet a inculpé de maltraitance animale un citoyen russe, Vakhitov F., organisateur présumé du transport des tigres.

Repos forcé pour les 9 autres

Le voyage de cauchemar des dix fauves a commencé en Italie, près de Rome, selon les douanes polonaises. Les félins devaient être transportés au Daguestan en Russie, mais après quatre jours de voyage leur camion a été arrêté à la frontière entre la Pologne et le Bélarus, les douanes de ce pays jugeant insuffisants les documents présentés par les conducteurs.

Lors d'un arrêt de quatre autres jours au poste frontière de Koroszczyn (est de la Pologne) où les tigres étaient restés dans leurs cages étroites, sans possibilité de sortir, un d'entre eux est mort.

Les félins ont été ensuite pris en charge par les zoos polonais où ils ont été transportés la semaine dernière. Après une période de repos, ils doivent être envoyés dans un centre d'accueil spécialisé en Espagne.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!