Coronavirus  - Deux médicaments suisses contre le Covid sur le point de faire une percée 
Publié

Coronavirus Deux médicaments suisses contre le Covid sur le point de faire une percée

Alors que la recherche mondiale bat son plein, une société de biotechnologie zurichoise et une société tessinoise pourraient voir leurs médicaments rapidement approuvés par le régulateur.

par
lgb
La Suisse semble bien positionnée dans la course aux médicaments anti-Covid. (Image d’illustration) 

La Suisse semble bien positionnée dans la course aux médicaments anti-Covid. (Image d’illustration)

Getty Images via AFP

Si la Suisse n’a pas réussi à imposer son savoir-faire dans la course aux vaccins contre le coronavirus, remportée par Moderna, BioNTech et autre AstraZeneca, la situation pourrait bien s’avérer différente dans celle aux médicaments anti-Covid. Deux entreprises suisses sont ainsi en bonne voie pour faire approuver leurs médicaments contre le Covid-19, révèle Blick dimanche.

Dans ce secteur très convoité, trois produits en particulier ont été utilisés jusqu'à présent: le Remdesivir du fabricant Gilead, la préparation de cortisol Dexamethasone et le cocktail d'anticorps de Regeneron. Mais «tous ces médicaments ne fonctionnent que s'ils sont utilisés au bon moment», déclare l'infectiologue Dominique Braun (43 ans), de l'Hôpital universitaire de Zurich, dans le journal alémanique. «Nous n'avons pas encore le médicament parfait.»

«Un grand pas dans la lutte contre le virus»

C’est précisément ce à quoi travaillent d’arrache-pied deux firmes de biotechnologie suisses. La société tessinoise Humabs Biomed a mis au point un anticorps contre le Covid-19, qui devrait prévenir ses évolutions graves. Selon son PDG Filippo Riva, les essais cliniques ont «confirmé une réduction de 85 % des hospitalisations et des décès chez les personnes présentant un risque accru d'évolution grave». Portant le nom de Sotrovimab, le médicament serait en outre résistant à toutes les mutations connues. L'Agence européenne des médicaments (EMA) évalue actuellement le traitement, tandis que l'approbation de la FDA , l'organisme de réglementation aux États-Unis, n'est plus qu'une question de jours.

La société Molecular Partners, basée à Zurich, qui s'est associée à Novartis sur le sujet, est elle aussi en bonne position: elle travaille avec des darpins - qui sont des protéines artificielles, une sorte de mini-anticorps qui s'attaque au cœur du virus. En mai, Molecular Partners va soumettre son traitement Ensovibep à des essais mondiaux de phase 3 sur un maximum de 1000 patients. La Food and Drug Administration américaine utilise le médicament dans un «essai pivot» pour les patients hospitalisés. «Un grand pas dans la lutte contre le virus», déclare le PDG de Molecular Partners, Patrick Amstutz.

«Tout le monde ne sera jamais vacciné»

Mais, face aux vaccins contre le Covid, quel est l’intérêt des médicaments? «Tout le monde ne sera jamais vacciné, affirme l'infectiologue Braun au Blick, parce qu'ils ne veulent pas ou ne peuvent pas.» D’après lui, il faudra davantage de temps à la vaccination pour qu’elle soit efficace, notamment dans les pays pauvres. La question des mutations futures du virus se pose également.

Votre opinion

81 commentaires