Allemagne - Deux milliards pour un ordinateur quantique
Publié

AllemagneDeux milliards pour un ordinateur quantique

L’Allemagne débloque deux milliards d’euros pour se faire une place dans la course à cette technologie jugée centrale dans le développement de l’informatique et de l’industrie.

Image d’illustration.

Image d’illustration.

Pixabay

L’Allemagne a annoncé mardi le déblocage de 2 milliards d’euros (2,19 milliards de francs suisses) pour construire un ordinateur quantique d’ici 2025, ambitionnant comme la France de devenir un des pays leaders de cette technologie appelée à transformer l’informatique et l’industrie. Les fonds, entièrement d’origine publique, sont répartis entre le ministère de la Recherche qui a reçu une enveloppe de 1,1 milliard d’euros et le ministère de l’Economie à hauteur de 878 millions d’euros, annoncent deux communiqués séparés.

«Notre objectif est de construire un ordinateur quantique compétitif en Allemagne dans les cinq prochaines années et de créer un écosystème associé avec des utilisateurs potentiels», déclare la ministre de la Recherche Anja Karliczek. Il s’agit de «créer très rapidement une base industrielle pour mettre en pratique les ordinateurs quantiques et utiliser leur potentiel», a souligné de son côté le ministre de l’Economie Peter Altmaier.

Dans le détail, l’agence spatiale allemande, le DLR, va recevoir 740 millions d’euros avec comme feuille de route le projet de bâtir des partenariats dans l’industrie incluant des petites et moyennes entreprises, des start-up et la recherche. Ces efforts budgétaires mardi font partie du paquet de relance d’un volume de 130 milliards d’euros décidé en juin 2020 par le gouvernement de coalition autour de la chancelière Angela Merkel pour contrer le choc économique lié à la pandémie du Covid-19.

«Les trois premiers mondiaux»

Le plan allemand inclut 50 milliards d’euros pour développer les domaines tels que l’hydrogène, l’intelligence artificielle et les technologies quantiques, dans un pays où l’industrie compte pour environ un quart du PIB annuel. La Commission européenne souhaite que l’UE développe son premier ordinateur quantique avant la fin de la décennie pour renforcer la souveraineté technologique de l’Europe face à la Chine et aux Etats-Unis.

Dans ce cadre, une compétition semble d’ores et déjà lancée entre l’Allemagne et la France, qui a annoncé en janvier un plan d’investissement national de 1,8 milliard d’euros sur 5 ans dans le quantique, avec l’ambition de mettre la France dans «les trois premiers mondiaux» sur cette technologie. Les technologies quantiques exploitent les propriétés surprenantes de la matière à l’échelle de l’infiniment petit (atome, ion, photon, électron…).

Elles devraient permettre à terme de construire des ordinateurs aux capacités de calcul incomparablement supérieures à celles des plus puissants super-calculateurs actuels. Elles promettent aussi de nombreuses utilisations industrielles, comme des capteurs beaucoup plus sensibles qu’aujourd’hui ou des moyens de communication inviolables.

(AFP)

Votre opinion

5 commentaires