Actualisé

AvalanchesDeux morts dans les Alpes grisonnes et uranaises

Quatre avalanches, dont deux mortelles, se sont produites en Suisse alémanique. Dans le canton d'Uri, un randonneur à peau de phoque a perdu la vie. La seconde victime a été emportée au-dessus de St-Moritz (GR) alors qu'elle faisait du hors piste.

par
ATS
La police ignore si d'autres skieurs ont été touchés.

La police ignore si d'autres skieurs ont été touchés.

Illustration, Keystone

Le drame survenu près de St-Moritz s'est produit vendredi vers 11h00 dans le massif du Piz Nair, en dehors des pistes du domaine skiable de Corviglia. Deux touristes skiaient à une trentaine de mètres du sommet, lorsque la coulée fatale s'est abattue sur eux.

L'un des deux hommes, un Suisse de 50 ans, a été emporté sur 800 à 1000 mètres. Il a pu être localisé mais a succombé peu après à l'hôpital, a précisé la police grisonne en soirée. L'autre, un Allemand de 35 ans, a pu éviter l'avalanche de justesse. Il est sain et sauf mais en état de choc.

Coulée simultanée sur la piste

Presque simultanément, une autre avalanche s'est produite dans le même domaine skiable de la station de Haute-Engadine. Cette seconde coulée est descendue sur une piste mais elle n'a emporté aucun skieur. Dans les deux cas, l'origine de l'avalanche est pour l'heure encore inconnue.

A la mi-journée, une autre avalanche a frappé un groupe de trois skieurs qui faisaient du hors piste à Davos, dans le domaine du Jakobshorn. L'un d'entre eux a été emporté par la coulée. Les sauveteurs ont pu le retrouver. Blessé, il a été héliporté à l'hôpital. Ses deux compagnons sont sortis indemnes de l'avalanche.

Dans le Safiental (GR), un homme a été enseveli par une coulée alors qu'il pratiquait la randonnée à ski. La victime âgée de 30 ans a été blessée et hospitalisée. Les autres membres de son groupe sont restés indemnes.

Irlandais emporté à Realp

La veille, un autre adepte du ski de randonnée a perdu la vie, emporté par la mort blanche au sud de Realp (UR). Cet Irlandais de 27 ans, domicilié dans le canton de Zurich, était porté disparu depuis jeudi soir vers 21h30.

En raison des conditions météo, les recherches n'ont pu commencer que vendredi matin. C'est alors qu'un pilote d'hélicoptère a repéré une coulée de neige descendue la veille. Les sauveteurs ont retrouvé le malheureux mais n'ont pu que constater son décès.

Le danger d'avalanche est marqué dans les Alpes, rappelle l'Institut pour l'étude de la neige et des avalanches (SLF).

Ton opinion