Football: Deux Sédunois ont fini à l’hôpital
Publié

FootballDeux Sédunois ont fini à l’hôpital

La victoire valaisanne à Lugano (0-1) a eu un important coût humain, dimanche: quatre blessés, a priori pas grièvement, dont deux hospitalisés.

par
Simon Meier
Lugano
Au moment de la blessure de Kevin Fickentscher, le FC Sion avait déjà effectué ses trois changements. Le gardien sédunois a donc continué à jouer avec un gros bandage à la tête.

Au moment de la blessure de Kevin Fickentscher, le FC Sion avait déjà effectué ses trois changements. Le gardien sédunois a donc continué à jouer avec un gros bandage à la tête.

Keystone

Le FC Sion avait déjà du mal à développer quoi que ce soit sur la pelouse du Cornaredo. Et tout à coup, on aurait dit une hécatombe. La vilaine série a commencé par Yassin Fortune, victime d’un choc à la tête et contraint de sortir dans la foulée (40e). Elle s’est poursuivie, plutôt trois fois qu’une, en début de deuxième période. Mattias Andersson (53e) et Ermir Lenjani (55e) ont dû s’arrêter en raison de problèmes musculaires (ischio-jambiers). «C’est quand même rare de devoir faire ses trois changements avant l’heure de jeu», parvenait à sourire l’entraîneur sédunois Stéphane Henchoz, vu l’issue favorable des courses.

Six points de suture pour Fickentscher

Comme si la coupe n’était pas pleine, Kevin Fickentscher s’est tapé le front dans le genou de Filip Holender à la 56e, provoquant une interruption du jeu de huit minutes. Comme Sion ne pouvait plus effectuer de changement, le défenseur Xavier Kouassi s’est préparé à enfiler les gants. Mais le gardien sédunois a pu finir la rencontre en serrant les dents, avant de filer en observation à l’hôpital de Lugano. Après avoir subi la pose de six points de suture, le gardien a pu quitter le Tessin dans la soirée, en compagnie d’un membre du staff médical.

Le club n’a en revanche rien communiqué concernant Yassin Fortune, qui a été admis dans le même hôpital, sans doute afin de procéder à quelques examens. Des nouvelles plus précises devraient tomber lundi. On en saura aussi davantage sur le caractère grave ou bénin des pépins musculaires connus par Andersson et Lenjani.

Votre opinion