États-Unis: Devoirs non faits: une ado est en prison depuis 76 jours
Publié

États-UnisDevoirs non faits: une ado est en prison depuis 76 jours

Dans le Michigan, une adolescente noire de 15 ans est incarcérée depuis deux mois et demi. Un exemple de racisme?

par
Renaud Michiels
Lors d’une audience le 20 juillet, des manifestants ont exigé la libération de l’adolescente.

Lors d’une audience le 20 juillet, des manifestants ont exigé la libération de l’adolescente.

Keystone

Le destin d’une adolescente de 15 ans emprisonnée depuis deux mois et demi pour n’avoir pas fait ses devoirs émeut et inquiète de plus en plus d’Américains. Dont l’ancienne candidate à la Maison-Blanche Hillary Clinton, qui s’est fendue d’un bref et tranchant «Libérez-la» sur Twitter.

Surnommée Grace pour préserver son anonymat, l’adolescente est incarcérée dans le comté d’Oakland, près de Detroit, dans le Michigan. Pour comprendre la situation, il faut remonter au mois de novembre 2019.

Suite à une altercation physique, la mère de Grace avait alors porté plainte contre sa fille pour violence. Une seconde plainte, pour vol cette fois, avait suivi. Résultat, en avril, Grace a été condamnée à une mise à l’épreuve durant laquelle elle était sommée de se montrer irréprochable.

«Je peux me contrôler. Je peux être obéissante»

La suite, ce sont des cours à suivre à distance en raison de la pandémie de coronavirus. Or un jour, l’adolescente ne s’est pas réveillée à temps. Elle n’a donc pas suivi les cours et pas rendu ses devoirs en ligne. Pour la juge en charge de son dossier, il s’agissait d’un non-respect des règles de mise à l’épreuve. En mai, elle a décidé de l’incarcération de Grace dans un centre de détention pour mineurs.

Depuis? Une audience de trois heures a eu lieu le 20 juillet. «Ma mère me manque. Je peux me contrôler. Je peux être obéissante», a plaidé Grace. Mais la juge a estimé que l’adolescente restait une «menace» pour la société et que le programme suivi dans le centre de détention pour mineur lui était bénéfique. «Donnez-vous une chance d’aller au bout et d’enfin terminer quelque chose dans votre vie», a-t-elle tranché. Verdict: pas de libération, l’adolescente reste en prison, comme l’a rapporté NBC News. Ce mercredi, Grace en est à son 75e jour d’incarcération.

Grace souffre de troubles importants de l’attention. Mais avant ce jour où elle ne s’est pas réveillée, selon les médias américains, elle n’avait manqué aucun cours et n’avait plus eu de problèmes de violence. Son quotidien était pourtant encore compliqué par les effets de la pandémie.

Mobilisation locale et nationale

Ladolescente étant noire, des Américains dénoncent un cas de «racisme systémique de l’univers carcéral américain dans lequel les mineurs en particulier n’ont aucun moyen de se faire entendre», comme le résume le Huffington Post.

«Si elle avait été blanche, je me demande si le juge aurait agi de la même manière», s’est ainsi interrogée la députée démocrate du Michigan Deebie Dingell sur MSNBC. D’autres élus ont donné de la voix et la mobilisation locale et nationale grandit. Lancée en ligne, la pétition «Free Grace» avait par exemple déjà récolté plus de 260 000 signatures mercredi après-midi.

La Cour suprême du Michigan devrait prochainement se saisir du cas de Grace et statuer.

Votre opinion

6 commentaires