Actualisé

Mon dieu!Diablo Delenfer, l'homme qui voulait devenir diable

A coup de tatouages, d'implants, de piercings et une «tongue-split», un Britannique de 43 ans se transforme en Lucifer...

par
lematin.ch

Fan du look d'enfer de Lucifer et fou de BodMod (modifications corporelles), un Britannique de 43 ans est tout doucement en train de se transformer en... Diable.

Comme il l'a expliqué dans un reportage TV diffusé mardi soir sur Channel 5, Diablo Delenfer (Gavin Paslow de son nom de baptême) a agi «en toute conscience». Après s'être décrit comme un «Body Modification Artist», cet ancien agent de sécurité divorcé et père de deux enfants précise: «J'ai choisi de devenir un diable car à part ça, tout a déjà été fait. Mais je ne suis absolument pas adepte de Satan, je ne fais que m'amuser. C'est un peu étrange et excentrique, c'est vrai, mais c'est ce que je suis!»

«Le Diable n'a pas peur de la douleur!»

Un amusement coûteux, puisqu'au fil des années, il a dépensé près de 15 000 CHF. Et douloureux, surtout: la pratique du BodMod n'étant pas régulée en Grande-Bretagne, Diablo a dû subir différentes opérations à vif. Sa «Tongue-split» (ou langue de serpent), les tatouages sur les globes oculaires et la pose des implants «cornes», par exemple, ont été réalisés sans anesthésie. Sympa, non? Lui, très zen, relativise: «Vous voyez arrivez les aiguilles et c'est plutôt stressant. Mais on ne peut pas avoir peur de la douleur quand on est le Diable!»

Assez content de son look actuel, il conclut pourtant: «Je suis assez satisfait de mon apparence mais il me manque encore une queue. Pas une synthétique, non, une vraie, organique...» C'est celààààààààààààààààà, oui!

Votre opinion