16.02.2014 à 13:49

UkraineDidier Burkhalter salue l'évacuation de la mairie de Kiev

Le président en exercice de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), Didier Burkhalter, a salué dimanche l'évacuation pacifique quelques heures plus tôt de la mairie de Kiev.

1 / 128
L'opposante Ioulia Timochenko a déclaré dimanche qu'elle n'était pas intéressée par le poste de Premier ministre. (23 février 2014)

L'opposante Ioulia Timochenko a déclaré dimanche qu'elle n'était pas intéressée par le poste de Premier ministre. (23 février 2014)

Keystone
Le clan du président déchu Ianoukovitch (photo) est visé par deux mandats d'arrêts, un contre l'ex-ministre ukrainien des Revenus Oleksander Klimenko et un autre à l'encontre de l'ex-procureur général Viktor Pchonka. (23 février 2014)

Le clan du président déchu Ianoukovitch (photo) est visé par deux mandats d'arrêts, un contre l'ex-ministre ukrainien des Revenus Oleksander Klimenko et un autre à l'encontre de l'ex-procureur général Viktor Pchonka. (23 février 2014)

Keystone
Le président du Parlement Olexandre Tourtchinov devient président de l'Ukraine par intérim, en remplacement de Viktor Ianoukovitch, destitué samedi (23 février 2014).

Le président du Parlement Olexandre Tourtchinov devient président de l'Ukraine par intérim, en remplacement de Viktor Ianoukovitch, destitué samedi (23 février 2014).

Keystone

Les opposants ukrainiens menacent déjà de reprendre le bâtiment d'assaut si les autorités violent leurs engagements.

Dans un communiqué de l'OSCE, Didier Burkhalter «salue l'évacuation de la mairie de Kiev comme un développement positif de la désescalade des tensions en Ukraine». Le président de la Confédération met notamment en exergue «le geste des opposants ukrainiens», en espérant que celui-ci participera à une «résolution prochaine» de la crise.

La Suisse, qui assure la présidence tournante de l'OSCE, salue aussi la libération de plusieurs opposants par le pouvoir en place. «J'appelle toutes les parties à s'engager entièrement dans la recherche de compromis au moyen du dialogue politique», a conclu chef de la diplomatie suisse dans le communiqué de l'OSCE.

Nouvel avertissement

Les opposants, eux, ne désarment pas. Peu après l'évacuation de la mairie, l'ancien «commandant» des lieux, Rouslan Andriïko, du parti nationaliste Svoboda, a lancé une mise en garde: «Si les autorités violent leurs engagements, nous prendrons de nouveau la mairie d'assaut, définitivement», a-t-il dit.

Le bâtiment a été évacué en bon ordre en début de matinée, les contestataires ne laissant comme traces de leur passage que les nombreuses affiches et autocollants dont ils avaient décoré les lieux. «Il n'y a pas eu de dégâts, nous espérons qu'il s'agit d'un premier pas vers une normalisation de la situation», a commenté pour sa part Volodymyr Makeïenko, chef du conseil municipal de Kiev.

Aide demandée à Merkel

Les responsables de l'opposition ukrainienne vont demander lundi à l'Europe une aide financière en faveur de l'Ukraine, a déclaré dimanche l'un d'eux. Une rencontre doit avoir lieu à Berlin avec la chancelière allemande Angela Merkel.

«Nous avons besoin d'aide. Nous n'avons pas besoin de paroles, nous avons besoin d'actes», a déclaré dimanche Arseni Iatseniouk devant des dizaines de milliers de manifestants rassemblés sur le Maïdan, la place de l'Indépendance, dans le centre de Kiev. «Nous voulons que l'Europe dise clairement quel paquet de mesures économiques elle peut nous proposer», a-t-il poursuivi.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!