Publié

Ski alpinDidier Cuche a tiré sa révérence

Devant des centaines d’amis, supporters et amis, le Suisse de l’année a fêté sa retraite sous le soleil de Dombresson.

par
Laurent Guyot

Des centaines de personnes, d’amis, supporters et le Conseil d’Etat de la République et Canton de Neuchâtel in corpore ont marqué de leur présence la fête d’adieu de Didier Cuche.

Avant une soirée festive prévue jusqu’au bout de la nuit, le Suisse de l’année 2011 s’est éclaté mais a aussi connu son lot d’émotions. Défilé en tenue d’époque accompagné par une clique et des skieurs de l’époque, dans la rue principale de Dombresson, le skieur des Bugnenets a reçu des hommages des autorités mais aussi de Denis Oswald, membre du comité exécutif du Comité international olympique, venu commenter la différence entre un vainqueur et un champion et apporter le salut du président Jacques Rogge avec en prime un trophée olympique à défaut de la médaille d’or d’une épreuve de ski alpin. Même si entre le 29 décembre 1993, date de sa première descente officielle dans le cadre de la Coupe du monde, et le 17 mars 2012 lors de sa dernière manche de slalom géant lors des finales, Didier Cuche s’est payé le luxe de gagner 6 globes de cristal, une médaille d’argent olympique en super-G (1998) et des lauriers mondiaux sans oublier ses 21 victoires et 67 podiums.

Votre opinion