Hockey sur glace: DiDomenico vs Devos: le duel des hommes en forme

Publié

Hockey sur glaceDiDomenico vs Devos: le duel des hommes en forme

Les deux attaquants canadiens connaissent un excellent début de saison, ils s’affronteront ce mardi soir (19h45) dans le cadre du match entre Ajoie et Berne.

par
Ruben Steiger
Chris DiDomenico et Philip-Michaël Devos sont en pleine confiance depuis la reprise, ils s’affrontent mardi soir.

Chris DiDomenico et Philip-Michaël Devos sont en pleine confiance depuis la reprise, ils s’affrontent mardi soir.

Claudio De Capitani/Martin Meienberger/Freshfocus

Philip-Michaël Devos et Chris DiDomenico trônent au sommet du classement des pointeurs de National League. Les deux hommes, qui ont certaines qualités communes sur la glace mais que tout semble opposer caractériellement, s’affrontent ce mardi soir (19h45) dans le cadre de la rencontre entre Ajoie et Berne. Un ancien coéquipier de chaque joueur témoigne.

Devos: le perfectionniste

Le Québécois du HCA connaît un excellent début de saison puisqu’il est actuellement le meilleur compteur de National League avec 7 points, dont 2 buts, en 5 parties. Il est le leader d’une fraction étrangère qui fonctionne très bien depuis la reprise.

Auteur d’un assez bon premier exercice dans l’élite en 2021-2022 (51 m, 38 pts), le centre de 32 ans semble avoir trouvé son rythme en National League. Bien qu’il ne soit pas le meilleur patineur du championnat, il est capable d’être efficace grâce à sa vision du jeu. «En tant que défenseur, c’est difficile de jouer contre lui. Il est assez imprévisible et il voit les choses avant les autres», a résumé Maxime Montandon.

Le défenseur du HC Sierre sait de quoi il parle, lui qui a dû faire face au numéro 8 ajoulot pendant plusieurs saisons en Swiss League: «J’avais l’impression qu’il avait toujours quelques secondes d’avance et un atout dans sa manche.»

Le capitaine sierrois a également partagé le même vestiaire que Devos, à Porrentruy lors de la saison 2017-2018, et il met en avant son côté perfectionniste: «C’est un gros travailleur et un très grand professionnel, a détaillé Maxime Montandon. Il est exigeant tout en étant un bon gars. Il veut peaufiner tous les détails pour que l’équipe puisse dérouler ensuite.»

Philip-Michaël Devos possède un excellent coup d’œil.

Philip-Michaël Devos possède un excellent coup d’œil.

Pascal Muller/freshfocus

DiDomenico: l’imprévisible

Dans le camp adverse, il y a le fantasque Chris DiDomenico. Suspendu pour les deux premières rencontres, le Canadien de 33 ans a immédiatement été efficace et décisif pour son retour. En trois matches, il a inscrit 6 points dont trois buts, ce qui constitue la meilleure moyenne de la ligue.

Avec l’Ontarien sur la glace, les Ours ont réalisé la quasi-totalité des unités qu’ils possèdent au classement (6 sur 7). Présent sur plus de la moitié des buts de son équipe, Chris DiDomenico a déjà démontré tout son impact sur le jeu de Berne. Dans la capitale, il forme un trio explosif avec le routinier Simon Moser (4 buts déjà) et son compatriote Colton Sceviour, fraîchement débarqué de NHL.

Simon Moser et Chris DiDomenico combinent bien sur la glace depuis la reprise.

Simon Moser et Chris DiDomenico combinent bien sur la glace depuis la reprise.

Claudio De Capitani/freshfocus

À l’image de Phil Devos, il n’est pas l’attaquant qui compte le plus sur sa vitesse. Mais l’ex-top scorer de FR Gottéron a toujours les mêmes qualités: une excellente vision du jeu, une créativité au-dessus de la moyenne et une bonne dose d’imprévisibilité.

C’est probablement Jérémie Kamerzin, son ex-coéquipier chez les Dragons qui en parle le mieux: «Je vais résumer en une phrase. Il fait ce que son adversaire imagine qu’il n’aura pas le culot de faire.» «C’est vraiment difficile de défendre contre lui, car il tente l’impossible», a ajouté le défenseur, qui a aussi été un adversaire de «DiDo».

Le Valaisan a également loué les qualités de joueur d’équipe du néo-bernois. «Il a été apprécié partout où il est passé, ce n’est pas un hasard, a-t-il lancé. C’est un gars qui ne lâche jamais. Il a la même générosité avec ses coéquipiers que sur la glace.»

Mardi soir à Porrentruy, les deux tops scorers auront la ferme intention de permettre à leurs équipes respectives de poursuivre la tendance positive dans laquelle elles se trouvent.

Ton opinion