Publié

FootballDiego Maradona prêche l’habileté dans le désert

Par la grâce d’un émir, «El Diez» dirige une escouade de sans-grade comme, avant, il entraînait l’Argentine: avec ferveur, dans des rages et des détresses profondes. Immersion dans un monde surréaliste.

par
Christian Despont

Il était une heure du matin à Dubaï lorsque, d’un long téléphone, les Maradona ont annulé le dîner prévu le soir même, dans la maison familiale, avec leur partenaire Hublot et deux invités. Veronica, 32?ans, avait engagé un chef et salué ses six convives à la mi-temps. Elle ne connaissait pas «Le Matin Dimanche» mais, d’un sourire poli, faisait mine de le regretter amèrement. Il n’y avait que 1-2. Diego était encore «comme ci comme ça».

Votre opinion