Publié

Etats-Unis«Dieselgate»: VW paiera 14,7 milliards de dollars

Ce compromis prévoit le versement à leurs propriétaires d'indemnités pouvant aller jusqu'à 10'000 dollars par véhicule.

1 / 150
Nouvelle ère pour les constructeurs automobiles et les consommateurs européens : vendredi entre en vigueur un protocole d'homologation des véhicules neufs plus sévère, qui remplace un processus discrédité par le scandale des moteurs diesel truqués. (Mercredi 30 août 2017)

Nouvelle ère pour les constructeurs automobiles et les consommateurs européens : vendredi entre en vigueur un protocole d'homologation des véhicules neufs plus sévère, qui remplace un processus discrédité par le scandale des moteurs diesel truqués. (Mercredi 30 août 2017)

AFP
Dieselgate: le président d'auto-suisse François Launaz estime qu'il Il faut éviter d'empirer la situation avec des mesures d'interdiction. (15 août 2017)

Dieselgate: le président d'auto-suisse François Launaz estime qu'il Il faut éviter d'empirer la situation avec des mesures d'interdiction. (15 août 2017)

Keystone
Jusqu'à présent, les fabricants d'automobiles ne devaient faire tester leurs véhicules qu'en conditions de laboratoire. Les résultats ne reflétaient alors que peu leurs véritables émissions. A partir du 1er septembre, des réglementations strictes entreront en vigueur en Europe et en Suisse. (Dimanche 13 août 2017)

Jusqu'à présent, les fabricants d'automobiles ne devaient faire tester leurs véhicules qu'en conditions de laboratoire. Les résultats ne reflétaient alors que peu leurs véritables émissions. A partir du 1er septembre, des réglementations strictes entreront en vigueur en Europe et en Suisse. (Dimanche 13 août 2017)

Keystone

Le constructeur automobile allemand Volkswagen a accepté de débourser 14,7 milliards de dollars aux Etats-Unis pour régler le litige lié au scandale de ses moteurs diesel truqués, selon des documents légaux publiés mardi.

Ce compromis, qui doit encore être approuvé par la justice, ouvre la voie au rachat potentiel aux Etats-Unis de quelque 480'000 voitures équipées d'un logiciel faussant le résultat des tests anti-pollution.

Leurs propriétaires, qui auront également la possibilité de faire réparer leurs véhicules aux frais du constructeur allemand, pourront en outre recevoir des indemnités en cash pouvant aller jusqu'à 10'000 dollars par personne.

La valeur des voitures retenue dans le cadre de cette opération de rachat sera celle remontant au mois de septembre, soit avant que ce retentissant scandale n'éclate aux Etats-Unis et ne se propage dans le reste du monde.

11 millions de voitures truquées

La facture du volet indemnisation s'élèvera au total à 10,033 milliards de dollars, indiquent les documents consultés par l'AFP.

A cela s'ajouteront 2,7 milliards de dollars que Volkswagen devra débourser pour «remédier intégralement» aux conséquences des émissions de gaz polluants de ses voitures aux Etats-Unis.

Le géant aux 12 marques (Audi, Volkswagen, Porsche...) s'est également engagé à contribuer à hauteur de 2 milliards de dollars à un fonds de promotion des voitures «vertes» à zéro émission.

Ce compromis doit être soumis à l'approbation de la justice américaine le 26 juillet, a indiqué une porte-parole de VW aux Etats-Unis.

Au total, Volkswagen a reconnu avoir truqué 11 millions de ses voitures diesel dans le monde.

Ce plan d'indemnisation ne va toutefois pas mettre fin aux tracas judiciaires de Volkswagen aux Etats-Unis car le ministère de la Justice a ouvert une enquête pénale et des plaintes collectives contre le groupe allemand ont été déposées.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!