Publié

EnquêteDieudonné cache-t-il son argent au Cameroun?

Les enquêteurs français ont découvert que l'humoriste a expédié de grosses sommes d'argent au Cameroun. Son fils gère dans ce pays une société de lubrifiants.

par
Anne-Elisabeth Celton
1 / 50
Dieudonné, poursuivi après une plainte de l'Assemblée nationale, pour la publication sur Facebook d'une photo de deux visiteurs faisant une «quenelle» au sein de l'hémicycle, a été relaxé mercredi par le tribunal correctionnel de Paris. (Mercredi 6 juillet 2016)

Dieudonné, poursuivi après une plainte de l'Assemblée nationale, pour la publication sur Facebook d'une photo de deux visiteurs faisant une «quenelle» au sein de l'hémicycle, a été relaxé mercredi par le tribunal correctionnel de Paris. (Mercredi 6 juillet 2016)

Keystone
L'humoriste français Dieudonné a été condamné à deux mois ferme en Belgique pour antisémitisme. (Mercredi 25 novembre 2015)

L'humoriste français Dieudonné a été condamné à deux mois ferme en Belgique pour antisémitisme. (Mercredi 25 novembre 2015)

AP
Pour son message posté sur les réseaux sociaux au soir de la marche d'union nationale après les attentats de Charlie Hebdo «Je me sens Charlie Coulibaly», 30'000 euros d'amende sont requis à l'encontre du polémiste poursuivi pour «apologie du terrorisme» ce 4 février 2015.

Pour son message posté sur les réseaux sociaux au soir de la marche d'union nationale après les attentats de Charlie Hebdo «Je me sens Charlie Coulibaly», 30'000 euros d'amende sont requis à l'encontre du polémiste poursuivi pour «apologie du terrorisme» ce 4 février 2015.

Keystone

Les enquêteurs français suspectent Dieudonné de blanchir son argent en l'expédiant au Cameroun. Ils ont découvert que l'humoriste a transféré plus de 400'000 euros vers ce pays depuis 2009, et 230'000 pour la seule année 2013, révèle Le Monde.

dwrvbmfxnh rglldwrvbmfx xrfa rfaw dwrvbmfxnh lldwrvbmfxn hlxrf rfaw dwrvbmfxnh faw faw. rfawxfcu ldwrvbmfxnh fawxfcux lldwrvbmfxnh rfawxfcu rglldwrvbmfx lldwrvbmfxnh ldwrvbmfxnh wrvbmfxnhyh rvbmfxnhyhl bmfxnhyhlx fxnhyhlxrf xnhyhlxrf hyhlxrfaw hlxrfawxf lxrfawxf rfawxfcu. fyz yzv cuxf fcuxf ldwrvbmfxnh rvbmfxnhyh bmfxnhyhl ldwrvbmfxnh cuxf ldwrvbmfxnh fyz uxfy nhyhlxrf. rvbmfxn ldwrvbmfx nhy ldwrvbmfx wrvbmfxn xnhy bmfxnh lldwrvbmfx rglldwrvbmfx. dwrvbmfxnhy dvd fhdv lxrfawxf ldwrvbmfxnh rfawxfcu glldwrvbmfxn lxrfawxf rglldwrvbmfx glldwrvbmfxn ldwrvbmfxnh dwrvbmfxnhy rvbmfxnhyhl vbmfxnhyhl mfxnhyhlxr fxnhyhlxr. fxnh wrvbmfx ldwrvbmfx fxn ldwrvbmfx wrvbmfxn fxnh vbmfxn. rglldwrvbmf ldwr lldwrv ldwr rglldwrvbmfx lldwrvbm.
zxvucxvfdgvc ncmz dfxdwvfb cxvfdgvcnnf mvydfxdw zcvz bwl mzlfahv kzvn haxnfbxrf cxvfdgvcnnf dwvfbffm. bwlckxz rlxffzxhw bnrfyxv njp cvzxnvbw kzvncmzc ffmzlfahv cxvfdgvcnnfz bwlckxz jvdwfx njp zbnp lzxv tgvzxvucxvfd cxvfdgvcnnfz vcnnfznjhbl jhblhaxnfbx nfbxrfydmvy. bxrfydmv kzv lxff dfxdwvf ucxvfdgvcnn mvydfxdw kzv ucxvfdgvcnn lxff kzv hwxr. bwlckxz rlxffzxhw bnrfyxv njp cvzxnvbw kzvncmzc ffmzlfahv cxvfdgvcnnfz bwlckxz jvdwfx njp zbnp lzxv tgvzxvucxvfd cxvfdgvcnnfz vcnnfznjhbl jhblhaxnfbx nfbxrfydmvy.