14.03.2015 à 22:39

PolémiqueDiminuer le nombre d’étudiants en sciences humaines? Anne-Catherine Lyon trouve ça «aberrant»

L’UDC Adrian Amstutz pense que l’on forme beaucoup trop de sociologues ou d’ethnologues, et qu’ils finissent au chômage. La conseillère d’Etat vaudoise conteste et rétorque.

von
Fabian Muhieddine
Selon Anne-Catherine Lyon, «la proposition de M. Amstutz relève plus de la propagande politique que d’une réponse au monde économique».

Selon Anne-Catherine Lyon, «la proposition de M. Amstutz relève plus de la propagande politique que d’une réponse au monde économique».

Jean-Christophe Bott, Keystone

Adrian Amstutz, président du groupe UDC aux Chambres fédérales, l’a dit dans «Blick» cette semaine: 45000 étudiants en sciences humaines, c’est trop pour la Suisse. En plus, ils ne trouvent pas de travail, prétend-il. Il souhaite que, dès le gymnase, on réoriente les études vers les sciences dures, mathématiques ou informatique, par exemple.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!