VILLE DE FRIBOURG: Diminuer les places de parc sans diminuer les… recettes 

Publié

VILLE DE FRIBOURGDiminuer les places de parc sans diminuer les… recettes 

Dès janvier, la capitale cantonale va rallonger les horaires du stationnement payant sur le domaine public. L’objectif est de rendre le parking moins attractif, sans diminuer les recettes.

Le stationnement en ville de Fribourg sera moins attractif dès janvier 2023.

Le stationnement en ville de Fribourg sera moins attractif dès janvier 2023.

20min/Marvin Ancian

C’est un «cadeau» de début d’année qui ne va pas donner le sourire aux automobilistes de la ville de Fribourg. Dès le 3 janvier, parquer son véhicule sur le domaine public sera payant de 7h30 à 12h, puis de 13h à 19h30. Soit trente minutes plus tôt et une heure plus tard par rapport à la situation actuelle.  «Le stationnement restera gratuit le dimanche et les jours fériés», a indiqué Jean-Charles Bossens, chef du Service de la police locale et de la mobilité.

Si les automobilistes peuvent parquer gratuitement sur le domaine public entre 12h et 13h, ce ne sera pas le cas à proximité de la gare, où le stationnement sera payant 7 jours/7 en mode non-stop de 7h30 (8h actuellement) à 22h. 

S’aligner sur les parkings privés

Les autorités communales motivent leur décision par une volonté de se rapprocher des conditions d’exploitation des parkings souterrains privés généralement payant 24h/24. «Cette différence incite nombre d’automobilistes à privilégier le stationnement en surface alors que de nombreuses places souterraines restent vides», se désole la Ville. «Avec un changement généralisé d’habitudes, l’espace utilisé dans le domaine public pour du parcage pourrait servir à d’autres fins: extensions des terrasses ou développement de la mobilité douce et des transports publics», ont ajouté les autorités de la capitale cantonale.

L’extension des horaires de stationnement doit permettre de compenser les pertes de recettes

Ville de Fribourg

Mais cette modification a aussi des motivations financières. «L’extension des horaires de paiement du stationnement doit permettre de compenser les pertes de recettes dues à la diminution des places de parc du domaine public», a expliqué la Ville. 

De 4,8 millions de francs à 3,978 millions en 2021

Selon Jean-Charles Bossens, il y a actuellement 4’535 places de parcs publics. Soit 235 de moins par rapport à l’année passée. D’autre part, les recettes de stationnement ont beaucoup baissé. Elles étaient de 4,832 millions de francs en 2019, 3,812 millions en 2020 et 3,978 millions en 2021. Embellie en vue en 2023?

Automobiliste pas un pigeon

L’initiative populaire «L’automobiliste n’est pas un pigeon, c’est un voyageur» voulait un plafonnement du stationnement à 1 franc par heure à Fribourg. Les autorités communales étaient contre une telle proposition. Finalement, en juin 2021, cette initiative a été rejetée par 54,13% des électeurs du chef-lieu cantonal.

Automobilistes en colère à Vevey (VD)

Plus de 3600 signatures ont été récoltées à Vevey (VD) pour la pétition baptisée «Stop à cette absurdité». Le texte, lancé en ­octobre, réclame notamment la fin du stationnement payant sept jours sur sept au sud des voies CFF. «Les mesures contre les auto­mobilistes sont une hausse d’impôt déguisée», accuse Patrick Bertschy, membre du comité de citoyens à l’origine de la pétition, qui a été remise lundi au ­syndic de la ville.

(apn)

Ton opinion

0 commentaires