Censure: Disney+ empêche aux enfants l’accès à plusieurs de ses grands classiques
Publié

CensureDisney+ empêche aux enfants l’accès à plusieurs de ses grands classiques

En raison de clichés jugés «racistes», «Peter Pan», «La belle et le clochard» ou «Les aristochats» ne sont accessibles que depuis un «profil adultes» sur la plate-forme de streaming.

par
Laurent Flückiger
Dans «La belle et le clochard», les siamois véhiculent des clichés asiatiques.

Dans «La belle et le clochard», les siamois véhiculent des clichés asiatiques.

Starface

Votre enfant a envie de voir comment Peter Pan entraîne Wendy et ses jeunes frères dans un grand voyage au pays imaginaire ou d’entendre Baloo chanter «Il en faut peu pour être heureux»? C’est impossible! «Peter Pan», «Dumbo», «Le livre de la jungle», «Les aristochats» ou «La belle et le clochard», que des grands classiques de Disney, ne sont désormais plus accessibles sur sa plate-forme de streaming Disney+ depuis un compte «profil enfants» (moins de 7 ans). Pour la firme aux oreilles de souris, ces films contiennent des stéréotypes dommageables.

Nous avons testé, et c’est effectivement le cas. Pour visionner ces longs-métrages, il faut passer par un «profil adultes». Ils sont précédés d’un carton d’avertissement prévenant que «le programme comprend des représentations datées et/ou négatives de minorités et de cultures».

Le tweet d’un journaliste de BFM TV

En réalité, cet accès limité aux moins de 7 ans au catalogue existe depuis le mois d’octobre, explique «Le Figaro». Mais cela était passé plutôt inaperçu. Jusqu’à ce qu’un journaliste de BFM TV tombe dessus.

Le débat sur un excès de politiquement correct avait été relancé en juin 2020, quand Warner avait décidé de retirer provisoirement de la plate-forme HBO Max «Autant en emporte le vent», qualifié par certains historiens de révisionniste, en plein mouvement de protestation contre le racisme et les violences policières visant les Noirs aux États-Unis. Le film était rapidement revenu en ligne, accompagné d’un avertissement et de documentaires contextualisant le débat.

«Stéréotypes erronés»

En octobre, Disney+ avait suivi le mouvement en ajoutant ce message avant certains de ces programmes: «Ces stéréotypes étaient erronés à l’époque et le sont toujours maintenant. Plutôt que de supprimer ce contenu, nous voulons reconnaître son impact néfaste, en tirer des leçons et susciter le débat pour créer ensemble un avenir plus inclusif».

Selon le journaliste de BFM TV, si les messages d’avertissement avaient bien été annoncés, ce n’était pas le cas du fait que les dessins animés en question ne puissent plus être joués avec un profil «enfants».

La pratique devrait encore évoluer avec le lancement le 23 février de STAR, «le catalogue adulte» de Disney+ qui regroupe notamment les films de la FOX. «Le Figaro» explique qu’une nouvelle fonctionnalité de contrôle parental permettra, en plus du «profil enfants» de créer des profils par âge (de 6 ans et +) et ainsi de donner accès à l’ensemble des contenus du service en adéquation avec l’âge de l’utilisateur.

Votre opinion