Hommage - Dix choses que vous ne saviez (peut-être) pas sur Bob Marley
Publié

HommageDix choses que vous ne saviez (peut-être) pas sur Bob Marley

Le roi du reggae est mort il y a 40 ans aujourd’hui. On vous propose de découvrir quelques secrets sur son incroyable parcours.

Bob Marley a vendu 200 millions d’albums dans le monde.

Bob Marley a vendu 200 millions d’albums dans le monde.

Getty Images

Ce 11 mai 2021, le monde commémore les 40 ans de la mort de l’icône du reggae Bob Marley, de son vrai nom Robert Nesta Marley. Beaucoup de personnes connaissent sa musique, mais ignorent plusieurs choses sur son incroyable vie. Voici quelques exemples:

1. Bob Marley était soudeur

Très peu de gens le savent, mais le premier métier de Bob Marley n’était pas la musique mais plutôt la soudure. Bob Marley était soudeur même s’il s’avère qu’il n’était pas très doué pour cette activité. La future star du reggae a même manqué de perdre son œil gauche en maniant un morceau de métal en fusion. À la suite de cet accident du travail, le jeune Robert décide de se lancer dans la musique avec le succès qu’on connaît.

2. C’est Eric Clapton qui a importé sa musique en Occident

En 1973, Eric Clapton reprend «I shot the sheriff», ce qui contribuera à la promotion de l’artiste hors de sa petite île de Jamaïque. C’est un véritable tremplin pour Bob: deux ans plus tard, c’est «No Woman No Cry» qui se fait connaître et devient son premier succès international.

3. En 1972, Bob Marley avait enregistré 350 morceaux

Bien qu’il n’avait pas encore de succès, Bob Marley avait déjà enregistré 350 chansons, en 1972. Quelques années auparavant, en 1969, il travaillait encore à l’usine Chrysler pour gagner sa vie aux États-Unis.

4. Bob Marley a reçu 7 balles

En 1976, à Kingston, six hommes armés débarquent à son domicile et tirent. Sa femme Rita est touchée à la tête mais s’en sort miraculeusement, tandis que lui reçoit sept balles: une dans le bras, une dans la poitrine et cinq dans la cuisse. Son manager aussi est blessé. On soupçonne alors des membres du parti d’extrême droite pro américain, le JLP, d’être responsables. Deux jours plus tard, avec ses bandages, Bob Marley donne le concert Smile Jamaica: sa présence plus que symbolique le montre déterminé à se dresser contre la violence.

5. Il est sorti avec Miss Monde

Il a eu plusieurs relations au cours de sa vie. L’une des plus connues était celle avec Miss Monde1976, la Canado-jamaïcaine Cindy Breakspeare. Cet amour s’est soldé par la naissance du petit Damian, le dernier fils de la star, en 1978. Pour elle, il a écrit la belle chanson «Turn your light down». Il aurait aussi croisé le chemin d’Anna Wintour, la célèbre rédactrice en chef de «Vogue». Elle est alors journaliste mode au magazine américain «Harper’s Bazaar». Selon les rumeurs, juste après leur rencontre, ils se seraient envolés tous les deux pendant une semaine vers une mystérieuse destination.

6. Bob Marley aurait eu 50 enfants

Le nombre d’enfants de Bob Marley a fait couler beaucoup d’encre. Officiellement, le chanteur en a reconnu onze, de sept femmes différentes (4 filles et 7 garçons). Comme lui, plusieurs ont opté pour une carrière musicale dont Ziggy et Damian, les deux plus connus. Rohan, lui, est célèbre pour avoir été l’époux de Lauryn Hill. Mais plusieurs médias ont affirmé que l’artiste aurait eu pas moins de 50 enfants.

7. En prison pour de la marijuana

Bob Marley est un grand amateur de marijuana, tout le monde le sait. Mais ce que vous ne savez peut-être pas, c’est qu’il a fait de la prison à cause de ça. Un mois d’incarcération, passé derrière les barreaux et qui lui a permis de côtoyer les prisonniers et d’échanger avec eux, de parler de leurs problèmes et leurs préoccupations. La légende veut que le chanteur ait été enterré avec sa bible, une perruque composée de ses dreadlocks, sa célèbre guitare, un ballon de football mais aussi d’un peu de cannabis.

8. Un père britannique

Né d’une mère noire jamaïquaine et d’un père blanc britannique, Bob Marley était métis. Résultat, le petit Robert Nesta Marley a été surnommé «white boy» («garçon blanc» en français) toute son enfance par ses voisins et proches. Marqué par cette remarque, il en fera sa philosophie de vie: n’être ni noir, ni blanc, mais un enfant de Jah (le dieu rastafari).

9. Bob Marley était fan de foot

«Le football est tout un art, tout un univers. Je l’aime parce qu’il faut être un artiste pour le pratiquer. J’en ai besoin. Le foot, c’est la liberté.» C’est en ces termes que Bob Marley parlait de son sport favori qu’il connaissait si bien: «Feintes de corps, passements de jambes, double démarrage, contrôles en mouvement, dribbles et jeu de tête, il possédait tout le vocabulaire du footballeur de haut niveau», explique Francis Dordor, auteur de la biographie Bob Marley «Destin d’une âme rebelle». C’est d’ailleurs une blessure au pied parvenue lors d’un match à Paris qui lui a permis de découvrir qu’il avait un mélanome…

10. Non à l’amputation

Et les médecins ont donné leur verdict: il fallait une amputation pour essayer de sauver la situation. Bob Marley était contre, pour des convictions religieuses et il a strictement refusé de se faire amputer. Le cancer s’est propagé et a fini par emporter le chanteur à l’âge de 36 ans. Bob Marley voulait mourir chez lui, en Jamaïque, mais le destin en a décidé autrement. C’est dans l’avion qui le transportait d’Allemagne (où il se faisait soigner) à la maison qu’il s’est éteint.

(LeMatin.ch)

Votre opinion