Macédoine du Nord - Trois jours de deuil national après l’incendie d’une unité Covid
Publié

Macédoine du NordTrois jours de deuil national après l’incendie d’une unité Covid

Un violent incendie, provoqué par une explosion inexpliquée, a ravagé une unité Covid de Tetovo, une petite ville du nord-ouest de la Macédoine du Nord. Quatorze personnes sont décédées.

Les services des pompiers ont expliqué avoir réussi à éteindre le sinistre en 45 minutes.

Les services des pompiers ont expliqué avoir réussi à éteindre le sinistre en 45 minutes.

AFP

Sous le choc, la Macédoine du Nord a proclamé jeudi trois jours de deuil national au lendemain d’une explosion suivie d’un incendie virulent qui ont ravagé une unité pour malades du Covid-19, faisant au moins 14 morts dans le petit pays des Balkans durement frappé par le coronavirus.

«Les gens hurlaient à l’intérieur»: Sabedin Elmazi, un habitant de Tetovo, ville pauvre du nord-ouest du pays où s’est produit le drame mercredi soir, est encore ébranlé par la catastrophe. «Des flammes, il n’y avait que des flammes».

Le premier ministre Zoran Zaev a parlé d’une «énorme tragédie» et déploré «les nombreuses vies perdues». Il a promis que la lumière serait faite sur les causes du sinistre survenu au moment même où l’ancienne république yougoslave célébrait le 30e anniversaire de son indépendance.

Explosion encore inexpliquée

L’incendie a éclaté après une explosion encore inexpliquée dans une structure modulaire installée récemment dans le centre hospitalier de Tetovo, cité de 52’000 habitants, membres pour la plupart de la minorité albanaise de Macédoine du Nord.

Un périmètre de sécurité a été mis en place autour du bâtiment calciné, aux entrées complètement noircies par les flammes, où circulaient policiers, enquêteurs du parquet et pompiers.

«Je vis dans cette rue depuis 40 ans. Je suis né ici. Ce qu’il s’est passé hier, nous ne l’avons jamais vu», dit à l’AFP Nexhmedin Aliti. «Tout s’est passé très vite. L’incendie s’est déclenché très vite. J’ai essayé d’entrer là où il y avait le feu mais je n’ai rien pu faire».

Tout s’est passé très vite. L’incendie s’est déclenché très vite.

Nexhmedin Aliti

Le parquet du pays pauvre des Balkans aux services de santé fragiles a annoncé avoir ordonné l’autopsie des corps de 14 personnes décédées, ajoutant que pour certaines victimes, des analyses ADN seraient nécessaires à l’identification. «Nous enquêtons pour savoir s’il y a d’autres morts», a dit le parquet dans un communiqué, précisant cependant «qu’aucun membre du personnel médical ne figure parmi les défunts».

Le Ministère de la santé a exigé «une enquête rapide et efficace» sur l’explosion tout en assurant qu’il n’y avait pas eu d’erreurs lors de la construction de la nouvelle unité Covid-19. On ignore pour l’heure le nombre de patients qui étaient hospitalisés dans la structure d’une capacité de 35 places.

L’incendie s’est produit peu après les festivités organisées à Skopje pour fêter l’indépendance de la Macédoine du Nord, en particulier un défilé de l’armée et des forces de police ainsi qu’un concert de l’orchestre philharmonique national.

«Énorme incendie»

Les services des pompiers, qui ont été alertés aux environs de 21 h 00, ont expliqué avoir éteint le feu en 45 minutes.

«L’incendie était énorme car comme l’hôpital est modulaire, il y avait du plastique», a témoigné le commandant adjoint des pompiers de Tetovo, Saso Trajcevski, à la télévision locale. «On sortait des victimes pendant qu’on éteignait les flammes».

L’incendie était énorme car comme l’hôpital est modulaire, il y avait du plastique.

Saso Trajcevski, commandant adjoint des pompiers de Tetovo

Douze patients hospitalisés dans les structures modulaires ont pu être transférés dans les bâtiments principaux de l’hôpital, selon le site du journal Sloboden Pecat. «Tous les patients qui ont survécu à la tragédie quand le centre Covid a brûlé ont été sauvés grâce au personnel médical», a dit le docteur Ilber Besimi au journal.

Messages de solidarité

M. Zaev a exprimé ses «profondes condoléances» aux proches des victimes tandis qu’affluaient les messages de solidarité. «Après l’incendie tragique à l’hôpital modulaire, nos pensées sont ce matin avec les habitants de Tetovo», a tweeté le chef de la délégation de l’Union européenne David Geer, ajoutant avoir offert «toute forme d’assistance» au pays.

L’ambassadrice des États-Unis à Skopje, Kate Byrnes, s’est dite «attristée par les événements horribles» tandis que le président serbe Aleksandar Vucic proposait son «aide fraternelle».

Le pays de deux millions d’habitants, où le salaire moyen est de 460 euros (499,50 francs), recense depuis quelque temps une augmentation du nombre de contaminations dues au variant Delta et à la levée des restrictions durant l’été.

Les hôpitaux sont débordés par endroits, en particulier là où les taux de vaccination sont faibles et le pays déplore une trentaine de morts au quotidien. Au total, la pandémie a fait plus de 6100 décès.

D’autres pays ont été endeuillés par des explosions suivies d’incendies dans des hôpitaux Covid-19. En Irak, des dizaines de personnes avaient trouvé la mort dans des incendies survenus après l’explosion de bouteilles d’oxygène en avril et en juillet.

(AFP)

Votre opinion