Ski alpin: Dix raisons de suivre l'ouverture à Sölden

Publié

Ski alpinDix raisons de suivre l'ouverture à Sölden

Le Cirque blanc lève son chapiteau un poil tôt. On vous donne des arguments pour vous faire lever ce week-end.

par
Christian Maillard et Sylvain Bolt
Sölden
Les conditions sur le glacier du Rettenbach devraient être bonnes.

Les conditions sur le glacier du Rettenbach devraient être bonnes.

Keystone

----------

De superbes conditions (pour changer)

Les prévisions météo annoncent un week-end chaud et ensoleillé à Sölden. Près de 20 degrés en station samedi et 7 sur le glacier du Rettenbach, qui culmine à près de 3000 mètres d'altitude. Un nombreux public est attendu pour suivre l'ouverture de la Coupe du monde de ski, amputée les deux années précédentes de l'épreuve masculine dominicale (une tempête en 2017 et de fortes chutes de neige 2018). Le glacier du Rettenbach compte 75 cm de neige dont 10 cm tombées la semaine passée. De quoi promettre de belles images (enneigées) de ski (voir l'image ci-dessus).

----------

Revoir Mikaela Shiffrin

Depuis la retraite de Marcel Hirscher, Lindsey Vonn et Aksel Lund Svindal, c'est elle la star absolue du ski alpin. Triple tenante du titre chez les femmes, l'Américaine de 24 ans écrase la concurrence avec une aisance insolente déconcertante. Quand elle se balance entre les portes, il n'y a pas que les battements de son coeur qui s'affolent. La skieuse polyvalente du Colorado, qui compte déjà 60 succès à son palmarès, est bien partie pour effacer le record d'Ingemark Stenmark (86) sur le cirque blanc. Sur le glacier de Sölden, la reine, qui s'y était imposée en 2014, est prête à triompher une deuxième fois.

----------

Suivre le premier duel Pinturault-Kristoffersen

Le premier acte de l'an un après Marcel Hirscher est programmé dimanche matin à 10h à Sölden (n'oubliez pas le changement d'heure: à 10h, il sera en fait 9h). Pour succéder au Salzbourgeois, le Français Alexis Pinturault s'est inspiré du Maître et a mis en place un staff personnel pour l'entourer. À Sölden, il a même répondu en allemand aux questions posées dans le cadre d'une conférence de sa marque de ski. Le Norvégien, lui, parle déjà couramment l'allemand, vu qu'il vit à Salzbourg, la ville d'origine du Mozart du ski. Il projette même d'y construire une maison avec son amie Tonje. Et d'y remplacer Hirscher dans les cœurs des Salzbourgeois?

----------

Assister à des surprises

Elle n'a pas encore 18 ans (elle les fêtera le 1er décembre) et on lui prédit déjà un avenir radieux sur le cirque blanc. Alice Robinson qui s'était classée au 2e rang lors du géant des finales de Soldeu derrière l'intouchable Shiffrin, pourrait bien venir titiller les meilleures de la discipline dès samedi dans le Tyrol. La Néo-Zélandaise pourrait être l'une des découvertes de cette saison. Côté suisse, Marco Odermatt, quintuple champion du monde juniors en 2018 à Davos, est souvent cité dans le milieu depuis qu'il a terminé très fort l'hiver passé en se classant deuxième et troisième des géants de Kranjska Gora et de Soldeu. Il a des ambitions à Sölden.

----------

Un Roi à trouver

Le chat est loin, les souris dansent! Après la révérence de qui vous savez, il y a de nombreux prétendants à la couronne. Alexis Pinturault, son dauphin, rêve de devenir un requin. Skieur polyvalent, le Français de 28 ans est le favori à la succession de l'Autrichien. La voie royale est aussi ouverte pour les Norvégiens Henrik Kristoffersen et Kjetil Jansrud, qui ont tant souffert d'être, au final, régulièrement relégué derrière le Salzbourgeois. L'occasion est belle aussi pour les Suisses Marco Odermatt (photo ci-dessous) et Loïc Meillard mais également Daniel Yule et Ramon Zenhäusern de profiter de son absence pour jouer la gagne dans les disciplines techniques.

----------

Des Suissesses ambitieuses

Derrière la reine Shiffrin, on va trouver de nombreuses prétendantes au podium. Il y aura bien sûr, la grande skieuse tchèque Petra Vlhová, cinq victoires la saison dernière, mais aussi nos Helvètes. Victorieuse de la Coupe du monde en 2016, Lara Gut-Behrami semble à nouveau bien affûtée pour retrouver le haut de la scène. Tout aussi ambitieuse, Wendy Holdener, troisième du général l'hiver dernier, cherchera avant tout à remporter enfin son premier slalom, ce qui ne lui est encore jamais arrivé en Coupe du monde. Blessée en fin janvier au genou droit, Michelle Gisin (voir l'interview en vidéo ci-dessous) est de retour avec la ferme intention de disputer un maximum d'épreuves dans toutes les disciplines.

----------

Car James Bond est passé par là

Souvenez-vous, cette course poursuite de tous les superlatifs de Daniel Craig incarnant James Bond dans «Spectre», en 2015 (voir les images ci-dessous). Le tournage a eu lieu sur le glacier du Rettenbach (promis, il fera meilleur ce week-end). Sur le tournage apparemment mouvementé, il paraît même que deux techniciens se sont blessés durant une cascade en voiture. Espérons moins de casse samedi et dimanche pour les géants.

----------

Revoir Corinne Suter sur des skis de géant, sept ans après

Elle a été l'une des révélations de la saison passée dans les disciplines de vitesse. Deux premiers podiums en Coupe du monde (Crans-Montana et Soldeu) et deux médailles mondiales à Are. Corinne Suter est en confiance et a décidé de ressortir ses skis de géant à Sölden, une première depuis le 24 novembre 2012 (elle comptabilise six départs en Coupe du monde de géant)! La Schwytzoise de 25 ans (ci-dessous à Sölden en 2012) a confié s'être sentie à l'aise à l'entraînement et s'élancera dimanche sur le glacier du Rettenbach «un peu nerveuse, mais aussi sans objectif mis à part celui de me faire plaisir.» L'expérience ne devrait pas être renouvelée…à moins que.

----------

Pour encourager Justin Murisier

Envoyez-lui des ondes positives devant votre écran, Justin Murisier en a bien besoin. Après trois saisons blanches, dont la dernière l'hiver passé, le Valaisan a soigné ce genou droit dont les ligaments avaient été déchirés il y a treize mois en Nouvelle-Zélande. Le Bagnard de 27 ans, qui a travaillé comme un fou pour retrouver ses sensations et le niveau qui était le sien avant son coup d'arrêt, est prêt à remonter gentiment la pente, conscient qu'il lui faudra encore du temps avant de jouer le podium, comme c'était encore le cas ici même en 2016 lorsqu'il était troisième de la première manche avant de terminer septième...

----------

Se «mouiller» avec des pronos

Mikaela Shiffrin peut-être elle battue samedi à Sölden et durant toute cette saison? Qui va succéder à Marcel Hirscher? Faites vos pronostics. Voici les nôtres.

Christian Maillard

Géant féminin de Sölden.

1. Mikaela Shiffrin. 2. Alice Robinson. 3. Lara Gut.

Général femmes. 1. Mikaela Shiffrin 2. Wendy Holdener 3. Sofia Goggia.

Géant masculin de Sölden.1. Alexis Pinturault. 2. Marco Odermatt. 3. Zan Kranjec.

Général messieurs. 1. Alexis Pinturault. 2. Henrik Kristoffersen. 3. Marco Odermatt.

Sylvain Bolt

Géant féminin de Sölden. 1. Mikaela Shiffrin. 2. Lara Gut 3.Tessa Worley.

Général femmes. 1. Mikaela Shiffrin 2. Ilka Stuhec 3. Petra Vlhova

Géant masculin de Sölden. 1. Marco Odermatt 2. Alexis Pinturault. 3. Loïc Meillard

Général messieurs. 1. Alexis Pinturault. 2. Henrik Kristoffersen. 3. Dominik Paris

Ton opinion